Grand ordre du Trou Normand, des Cal­va­dos, Cidres et Pom­meau

Le Publicateur Libre - - Autour De Domfront -

La confré­rie des che­va­liers du Trou Normand a été fon­dée en 1966 à Vi­mou­tiers, l’aca­dé­mie des Gentes Dames du Pom­meau en 1988 éga­le­ment à Vi­mou­tiers et le Grand Ordre des Cal­va­dos en 1986 à Li­sieux.

Le 17 no­vembre 1997, ces trois en­ti­tés qui pour­sui­vaient les mêmes ob­jec­tifs : la dé­fense de la qua­li­té et la pro­mo­tion des pro­duits ci­dri­coles Nor­mands d’ap­pel­la­tion d’ori­gine, ont for­mé le Grand Con­seil Normand des Confré­ries ci­dri­coles. Tou­te­fois, cha­cune d’elles a conser­vé son au­to­no­mie.

Leur union s’est concré­ti­sée par un ma­riage cé­lé­bré le 25 sep­tembre 1999 à PontL’Evêque et qui a don­né nais­sance au Grand Ordre du Trou Normand des Cal­va­dos, Cidres et Pom­meau.

Cette confré­rie n’est pas une ami­cale de joyeux lu­rons, ou une as­so­cia­tion folk­lo­rique. C’est un groupe d’amis ve­nus d’ho­ri­zons très di­vers, ama­teurs, pro­duc­teurs ou four­nis­seurs de très bons cal­va­dos, pom­meau, cidres ou poi­ré. Ani­més du même sou­ci de les faire connaître, ap­pré­cier et par consé­quent d’en dé­ve­lop­per la dif­fu­sion non seule­ment en France, mais aus­si dans le monde, les di­gni­taires de la Confré­rie sont des bé­né­voles qui se dé­placent beau­coup tant en France qu’à l’étran­ger. Ils ne s’in­té­ressent qu’aux pro­duits de qua­li­té. Men­tion­nons que Mau­rice Che­vret, res­pon­sable des Chais Comte de Lau­ris­ton pen­dant de nom­breuses an­nées a été in­tro­ni­sé au sein de cette confré­rie de­puis plus de 40 ans.

La de­vise de la confré­rie du Trou Normand est « bois peu, mais bon ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.