Et la pos­si­bi­li­té d’ar­rê­ter plus tôt ?

Le Quotidien du Tourisme - - Stratégie Entretien Avec… -

Tout re­tard à la cen­trale de paie­ments en­traî­ne­ra des me­sures ra­di­cales.

Nous avons ar­rê­té avec Boi­lo­ris quand il nous a été an­non­cé que le paie­ment de no­vembre ne pour­rait pas avoir lieu avant jan­vier. Au­pa­ra­vant nous n’avions pas eu d’in­ci­dent de rè­gle­ment à la cen­trale des paie­ments et les no­ta­tions fi­nan­cières étaient cor­rectes. Certes, un ac­ci­dent peut ar­ri­ver à tout le monde, mais la non-pu­bli­ca­tion de son bi­lan nous a em­pê­chés d’avoir de la vi­si­bi­li­té sur plus de deux ans – l’exer­cice de Boi­lo­ris était clos en mars. Ce pour­quoi les ban­quiers au­raient aus­si ap­pa­rem­ment cou­pé le ro­bi­net du cré­dit. Au vu des en­jeux com­mer­ciaux, nous ne l’avons ra­dié que le 15 dé­cembre. Les four­nis­seurs ré­fé­ren­cés ont été ré­glés sur les dé­parts échus et à + 5 jours, con­for­mé­ment à nos en­ga­ge­ments de fran­chi­seur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.