LE LUXE DIS­CRET DU SO­FI­TEL Moo­rea Ia Ora Beach Re­sort

Le Quotidien du Tourisme - - Produits Grand Format -

Le So­fi­tel Moo­rea Ia Ora Beach Re­sort vu du ciel Ra­che­té en mars der­nier par le groupe sa­moan Grey In­vest­ment avec les deux So­fi­tel de Bo­ra Bo­ra et le Mé­ri­dien de Ta­hi­ti, le Ia Ora Beach Re­sort de Moo­rea garde son en­seigne So­fi­tel et pour­suit sa mon­tée en gamme avec une offre de ser­vices VIP bap­ti­sée Ho­ri­zon. & Na­tha­lie Ruf­fier L ’ his­toire com­mence dans les an­nées 1970. L’Amé­ri­cain Jack Bel­ling choi­sit alors d’ou­vrir un Sa­fa­ri Club sur la baie vierge our­lée de co­co­tiers de Nua­rei, face à Ta­hi­ti. Le lieu est idyl­lique : sa plage de sable blanc s’étire jus­qu’à la pointe Toa­tea sur un la­gon cris­tal­lin. En 1977, Jean-Claude Brouillet, pion­nier de l’in­dus­trie des perles aux îles Tua­mo­tu, prend le re­lais. Il le trans­forme en un Kia Ora Moo­rea d’une cin­quan­taine de bun­ga­lows. Dix ans plus tard, l’hô­tel passe avec ses 82 bun­ga­lows dans le gi­ron d’Ac­cor et de­vient le Ia Ora Beach Re­sort. L’ex­ten­sion se pour­suit avec 20 bun­ga­lows sur pi­lo­tis et 10 bun­ga­lows plage en 1994 et 1996. La res­tau­ra­tion, jus­qu’alors ins­tal­lée au coeur

La pis­cine à dé­bor­de­ment face au la­gon et aux bun­ga­lows sur pi­lo­tis du jar­din, est pla­cée face au la­gon. Sou­cieux de la pro­tec­tion de la na­ture et de l’en­vi­ron­ne­ment, le re­sort crée un parc à pois­sons. Et fin 2006, Ac­cor en­gage un am­bi­tieux pro­gramme de re­cons­truc­tion: l’hô­tel dé­croche ain­si sa 5e étoile. Idéa­le­ment si­tué entre Vaiare où ac­costent les fer­ries ve­nant de Ta­hi­ti en 30 mi­nutes et l’aé­ro­port de Te­mae, le Ia Ora ac­cueille sur­tout de jeunes ma­riés et quelques fa­milles, des Amé­ri­cains d’abord, mais aus­si des Ita­liens, des Fran­çais et des Aus­tra­liens at­ti­rés par la beau­té du site et la qua­li­té de ce re­sort à la dé­co­ra­tion raf­fi­née et contem­po­raine. « De­puis deux ou trois ans, nous mul­ti­plions les ini­tia­tives pour être plus pré­sent sur le mar­ché haut de gamme » in­dique Hei­ku­ra Vaxe­laire, di­rec­trice ré­gio­nale ventes et mar­ke­ting de So­fi­tel French Po­ly­ne­sia. Illus­tra­tion ? Dis­ciple Es­cof­fier ori­gi­naire de Sainte-Maxime, Guillaume Bur­lion qui fut le chef pri­vé de Bill Clin­ton est ve­nu voi­là 18 mois du Ja­pon pour concoc­ter des me­nus au K (on y mange les pieds dans le sable sur des tables nap­pées de blanc dans un cadre ul­tra-ro­man­tique), comme aux autres So­fi­tel de Moo­rea et Bo­ra Bo­ra. De­puis 2016, le Ia Ora dé­ploie une offre de ser­vices « Ho­ri­zon ». Elle s’ap­plique aux bun­ga­lows sur pi­lo­tis en bout de pon­ton (5 De­luxe et 5 Su­pé­rieur) qui offrent une vi­sion à 360° ! En vé­ri­table VIP, le client bé­né­fi­cie alors d’un check-in pri­vé dans la chambre, d’une bou­teille de cham­pagne à l’ar­ri­vée, de pro­duits Lan­vin, du re­pas­sage et du ci­rage chaus­sures, de fleurs fraîches dans la salle de bains, de pa­pier à lettre per­son­na­li­sé, d’un ser­vice concierge et de la meilleure table aux res­tau­rants

In­té­rieur d’un bun­ga­low pi­lo­tis De­luxe Une des sept ca­bines du Jar­din Spa Dî­ner sur la plage, so ro­man­tic Vue unique sur l’île de Ta­hi­ti de­puis la ter­rasse du res­tau­rant Le Pure Pure et K. Les pre­miers ré­sul­tats sont très concluants. « Les clients sont prêts à payer pour ces ser­vices plus » note Hei- N°3858 - 12 jan­vier 2017 ● Le Quo­ti­dien du Tou­risme. com LE MAG

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.