Le Ce­les­tyal Olym­pia, un na­vire de croi­sière à taille hu­maine en Grèce

Avec 724 ca­bines dont 388 ex­té­rieures, 9 ponts, 3 res­tau­rants, 5 bars et une salle de concert, l’Olym­pia peut être consi­dé­ré comme un grand na­vire… à taille hu­maine. Idéal pour des croi­sières-dé­cou­vertes de la mer Égée. & Di­dier San Mar­tin (texte et pho­to

Le Quotidien du Tourisme - - Sommaire -

L oin des grandes tra­ver­sées pro­po­sées par cer­taines com­pa­gnies, où l’on voyage pour « vivre » un pa­que­bot gi­gan­tesque, l’Olym­pia se dé­fi­nit comme « un na­vire à taille hu­maine ». Quelques heures suf­fisent pour faire le tour de ses 9 ponts, de ses 3 res­tau­rants, ses 5 bars, sa salle de sport, son centre de beau­té, sa bi­blio­thèque, son kids’ club, sa salle de concert… Alors ici, bien sûr, on peut “vivre le na­vire”, mais le concept mis au point par la com­pa­gnie est avant tout de voya­ger agréa­ble­ment pour dé­cou­vrir la Grèce et sa culture. Ain­si, les croi­sières de 3, 4 ou 7 nuits pro­po­sées à bord de l’Olym­pia sont conçues pour vi­si­ter au moins une des­ti­na­tion par jour, sou­vent même deux. De mars à mai et de sep­tembre à no­vembre, sont or­ga­ni­sées des croi­sières thé­ma­tiques liées à la culture et la gas­tro­no­mique. Tan­dis que l’été, les thèmes sont plus fes­tifs. Les di­men­sions du na­vire ( 215 mètres de long pour 38 m. de large) per­mettent d’ac­cos­ter fa­ci­le­ment à My­ko­nos, Hé­rak­lion, Ku­sa­da­si… L’Olym­pia doit par contre faire ap­pel à des em­bar­ca­tions plus pe­tites pour ache­mi­ner ses pas­sa­gers à Pat­mos ou San­to­rin. Toutes les ca­bines sont équi­pées d’une salle de bains avec douche, de cli­ma­ti­sa­tion, té­lé­phone, sèche- che­veux, coffre- fort et té­lé­vi­seur. Le Wi-Fi est payant, dis­po­nible en ca­bine su­pé­rieure ou dans les par­ties pu­bliques. Sur les 724 ca­bines, 388 sont ex­té­rieures, 9 d’entre elles dis­posent d’un bal­con. Âgé de 27 an­nées, l’Olym­pia ap­par­te­nait à Royal Ca­rib- bean avant de de­ve­nir, voi­ci dix ans, pro­prié­té de Ce­les­tyal Cruises. Il a fait l’ob­jet, du­rant les deux hi­vers pré­cé­dents, d’im­por­tants tra­vaux de ra­fraî­chis­se­ment qui ont concer­né les par­ties com­munes et les chambres ex­té­rieures. Meubles, ri­deaux, toi­lettes, douches, ta­pis­se­rie, tout a été re­fait. Les 306 ca­bines in­té­rieures n’ont bé­né­fi­cié que de l’ajout d’un pos­ter afin de don­ner une illu­sion d’es­pace. À bord, le buf­fet ne se pré­tend pas de haute gas­tro­no­mie mais, de qua­li­té très cor­recte, offre l’avan­tage de pré­sen­ter une cui­sine éla­bo­rée avec de nom­breux pro­duits lo­caux. Le tout forme un na­vire très agréable, qui de­vrait sé­duire une par­tie de la clien­tèle fran­çaise avide de dé­cou­vrir – ra­pi­de­ment – des sites très riches d’his­toire ou de ca­rac­té­ris­tiques géo­gra­phiques im­pres­sion­nantes. ■

L’Olym­pia, croi­sant au large de Pat­mos.

Pont 9, bar et pis­cine.

Sur le pont 7.

724 ca­bines : un grand na­vire à taille hu­maine.

Une ca­bine ex­té­rieure trans­for­mée en chambre nup­tiale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.