Joon, un ou­til au ser­vice de la crois­sance d’AF

Avec Joon, Air France casse les codes feu­trés du trans­port aé­rien. Et pas seule­ment dans le do­maine des uni­formes. Di­gi­tale et agile, la « petite soeur » d’Air France doit per­mettre d’ou­vrir ou de rou­vrir des routes où la concur­rence est fé­roce. Mi-clas­si

Le Quotidien du Tourisme - - News -

Di­gi­tale et agile, la « petite soeur » d’Air France doit per­mettre d’ou­vrir ou de rou­vrir des routes où la concur­rence est fé­roce.

Joon est of­fi­ciel­le­ment lan­cée. Air France vient de dé­voi­ler les cou­leurs et l’ADN de sa nou­velle petite soeur. Une petite soeur, qui comme l’a rap­pe­lé Franck Ter­ner, le di­rec­teur gé­né­ral d’Air France, lors de la confé­rence de presse de lan­ce­ment, doit ré­pondre à deux ob­jec­tifs. D’abord, al­ler se battre sur des routes où les com­pé­ti­teurs sont par­ti­cu­liè­re­ment agres­sifs. En­suite, ser­vir de la­bo­ra­toire afin de tes­ter fa­ci­le­ment des in­no­va­tions ap­pe­lées (ou pas) à être dé­ployées à grande échelle chez Air

France. Les ventes de Joon, le­vier de crois­sance et pi­lier es­sen­tiel du plan Trust To­ge­ther, sont donc ou­vertes. En tout cas, en ce qui concerne les vols moyen-cour­riers. C’est vers Bar­ce­lone (51 vols par se­maine), Ber­lin (37 vols par se­maine), Lis­bonne (28 vols par se­maine) et Por­to (3 vols par se­maine) que les A320 et les A321 de Joon s’en­vo­le­ront à comp­ter du 1er dé­cembre 2017. Des vols pro­po­sés à par­tir de 39 eu­ros l’al­ler simple ( jus­qu’au 15 oc­tobre 2017 pour un voyage du 1er au 21 dé­cembre 2017 et du 8 jan­vier au 28 fé­vrier 2018, ba­gages en soute non in­clus). En moyen-cour­rier, la

140 hô­tesses et ste­wards en cours de re­cru­te­ment.

com­pa­gnie qui veut pro­po­ser un mo­dèle à mi-che­min du clas­sique et du low cost of­fri­ra une gamme ta­ri­faire à trois ni­veaux : light, stan­dard et flex.

Bré­sil et Sey­chelles en 2018

Pour le long- cour­rier, il fau­dra at­tendre l’été 2018 pour voir les A340 (puis des A350 à par­tir de 2019) s’en­vo­ler vers le Bré­sil et les Sey­chelles. Dans le Nor­deste, la ville de For­ta­le­za (où les clients de Joon pour­ront connec­ter sur des vols de Gol, par­te­naire stra­té­gique d’Air France au Bré­sil) se­ra des­ser­vie 2 fois par se­maine à par­tir de 249 € TTC. Quant à la ca­pi­tale sey­chel­loise, Ma­hé, elle se­ra connec­tée à Pa­ris 3 fois par se­maine avec des vols pro­po­sés à par­tir de 299 € TTC. Tous ces ta­rifs portent sur des al­lers simples, ba­gages en soute non in­clus. En moyen-cour­rier, en classe éco­no­mique, les clients se ver­ront pro­po­ser une offre de base ( café, thé, jus d’orange) gra­tui­te­ment qu’ils pour­ront com­plé­ter par du buy on board sur une sé­lec­tion d’une soixan­taine de pro­duits, dont 20 % is­sus de l’agri­cul­ture bio­lo­gique. En ca­bine af­faires, les pas­sa­gers se ver­ront pro­po­ser un re­pas gra­tuit.

Di­ver­tis­se­ment en strea­ming

En long- cour­rier, l’offre de Joon se­ra tri­classe (Af­faires, Pre­mium éco et Éco) et l’en­semble des pas­sa­gers au­ra de un à deux re­pas gra­tuits se­lon la lon­gueur du vol, pres­ta­tions qu’ils pour­ront éga­le­ment com­plé­ter en ache­tant des pro­duits à bord. Cô­té di­ver­tis­se­ment, YouJoon per­met­tra aux clients de la com­pa­gnie d’ac­cé­der gra­tui­te­ment au strea­ming en vol, sur leur propre smart­phone, ta­blette ou ordinateur. Une fois à bord, ils se connec­te­ront di­rec­te­ment au por­tail de connexion et pour­ront choi­sir entre des sé­ries té­lé, des sé­ries d’ani­ma­tion, des Web TV et des pro­grammes pour les en­fants. Si les bat­te­ries sont à plat, les clients pour­ront re­faire le plein d’éner­gie grâce au port USB in­di­vi­duel. Par ailleurs, le casque de réa­li­té vir­tuelle et aug­men­tée Al­loS­ky se­ra pro­po­sé aux clients Bu­si­ness à bord des vols long-cour­riers, en col­la­bo­ra­tion avec SkyLights.

Les 140 hô­tesses et ste­wards en cours de re­cru­te­ment ( ils se­ront 1 000 en 2020) ne de­vraient pas pas­ser in­aper­çus dans les aé­ro­ports. Leurs uni­formes cassent en ef­fet les codes usuels de l’uni­vers du trans­port aé­rien. Des pièces à la fois clas­siques et mo­dernes com­posent l’uni­forme, comme le pan­ta­lon ci­ga­rette, les bas­kets, la ma­ri­nière re­vi­si­tée ou en­core la dou­doune sans manches. Les uni­formes ont été conçus avec des ma­té­riaux re­cy­clés à par­tir de bou­teilles en plas­tique.

Des pi­lotes d’Air France

La com­pa­gnie qui comp­te­ra 28 ap­pa­reils en 2020 ( 18 A320/ A321 et 10 A340/350) se­ra af­fré­tée par Air France. Elle au­ra tou­te­fois la pos­si­bi­li­té de com­mer­cia­li­ser elle- même ses vols, de fa­çon spé­ci­fique, par exemple pour le compte de tour-opé­ra­teurs ou de com­pa­gnies de croi­sière. Elle dis­po­se­ra de ses propres PNC, mais ses pi­lotes se­ront ceux d’AF et vo­le­ront in­dif­fé­rem­ment sur les deux com­pa­gnies. Les pas­sa­gers au­ront la pos­si­bi­li­té de cu­mu­ler et dé­pen­ser des Miles Flying Blue, de pro­fi­ter de SkyP­rio­ri­ty et en­fin de l’as­sis­tance Air France. ■

Jean-Mi­chel Ma­thieu (3e à g.), di­rec­teur gé­né­ral de Joon, et, de pro­fil, Franck Ter­ner, di­rec­teur gé­né­ral d’Air France en­tou­rés par les PNC de la nou­velle com­pa­gnie.

Les di­ri­geants d’Air France pré­sentent Joon comme « la petite soeur » de la com­pa­gnie na­tio­nale.

Les uni­formes ont été conçus avec des ma­té­riaux com­po­sés à plus de 60 % de bou­teilles re­cy­clées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.