Triste sel­fie

Le Quotidien du Tourisme - - Le Monde -

De plus en plus de tou­ristes se prennent en photo avec des ani­maux sau­vages, une ten­dance qui met no­tam­ment en dan­ger des es­pèces de la fo­rêt ama­zo­nienne, alertent des mi­li­tants éco­lo­gistes. Se­lon un rap­port d’une ONG, on a en ef­fet ob­ser­vé une hausse de 292 % du nombre de sel­fies avec des ani­maux sau­vages pu­bliés sur Ins­ta­gram ces trois der­nières an­nées. Mal­heu­reu­se­ment dé­plore cette ONG, « plus de 40 % de ces cli­chés montrent des per­sonnes se com­por­tant de fa­çon in­ap­pro­priée avec les ani­maux ». Un res­pon­sable de l’Agence bré­si­lienne de l’en­vi­ron­ne­ment a rap­pe­lé à l’AFP que main­te­nir des ani­maux en cap­ti­vi­té pour qu’ils puissent être pris en photo avec des tou­ristes était illé­gal au Bré­sil. Il consi­dère ce­pen­dant que ce pro­blème est « mi­nime » par rap­port au bra­con­nage et au tra­fic d’ani­maux. Et il n’y a pas que pour les ani­maux sau­vages que le sel­fie est dan­ge­reux. Es­sayez donc d’en faire avec un mam­ba noir, une mé­duse-boîte, un fre­lon à pattes jaunes, une mouche tsé-tsé ou un schis­to­some ! ■ NB

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.