Mer­ci, Mon­sieur Trump !

Le Quotidien du Tourisme - - Sommaire De -

Il n’y a pas d’ef­fet « Trump » nous ont af­fir­mé en choeur les spé­cia­listes des États-Unis réunis lors de la table ronde du Quo­ti­dien du Tou­risme consa­crée à la des­ti­na­tion dé­but oc­tobre dans les sa­lons feu­trés du Bris­tol à Pa­ris. Tant mieux, parce que la cote du Pré­sident amé­ri­cain n’est pas ter­rible en France. Dans le reste du monde non plus d’ailleurs. Se­lon le ca­bi­net amé­ri­cain Pew Re­search Cen­ter qui a ef­fec­tué un son­dage dans 37 pays, 78 % de la po­pu­la­tion mon­diale ne lui fe­raient pas confiance. Ja­mais un Pré­sident amé­ri­cain n’au­ra été aus­si im­po­pu­laire à l’étran­ger… Sans doute, la per­son­na­li­té du per­son­nage y est pour quelque chose. Ses po­si­tions tran­chées, sa mo­ra­li­té dis­cu­table, ses rac­cour­cis sim­plistes, ses pro­vo­ca­tions pri­maires, ses vi­laines ma­nières et… sa coupe de che­veux im­pro­bable, au­tant d’élé­ments qui peuvent se­mer le trouble chez un hu­main nor­ma­le­ment consti­tué. Bien sûr, on lui re­proche aus­si de vou­loir cons­truire des murs aux fron­tières, de re­mettre en cause le pacte sur le nu­cléaire ira­nien, ou en­core de s’être re­ti­ré de l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat. Sans sur­prise, ce sont chez les La­ti­no-Amé­ri­cains, no­tam­ment les Mexi­cains, et chez les Eu­ro­péens qu’il est le moins po­pu­laire. Sans sur­prise aus­si, c’est en Is­raël et en Rus­sie qu’il l’est le plus. D’ailleurs, il est amu­sant de consta­ter que le Pré­sident russe, Vla­di­mir Pou­tine, a un peu re­ga­gné en po­pu­la­ri­té dans le monde. Avec 73 % d’opi­nions dé­fa­vo­rables tou­jours se­lon le même son­dage, il fait mieux que le Pré­sident amé­ri­cain. Même si, entre l’an­nexion de la Cri­mée, l’in­ter­ven­tion en Ukraine et son sou­tien in­con­di­tion­nel au ré­gime de Ba­char al-As­sad, le Pré­sident russe passe mal en France. Avec des con­sé­quences sur la fré­quen­ta­tion tou­ris­tique de son pays. C’est comp­ter sans Do­nald Trump, dont le com­por­te­ment ou­tran­cier va fi­nir par rendre Vla­di­mir Pou­tine émi­nem­ment sym­pa­thique.

Ja­mais un Pré­sident amé­ri­cain n’au­ra été aus­si im­po­pu­laire à l’étran­ger…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.