Quelque 800 Bri­tan­niques ont si­mu­lé des in­toxi­ca­tions aux Ba­léares

Le Quotidien du Tourisme - - Actualité -

La po­lice es­pa­gnole a as­su­ré la se­maine der­nière avoir iden­ti­fié quelque 800 tou­ristes bri­tan­niques soup­çon­nés d’avoir dé­po­sé des plaintes pour de fausses in­toxi­ca­tions alimentaires aux Ba­léares afin d’ob­te­nir de ju­teuses in­dem­ni­sa­tions des hô­tels. La po­lice an­nonce dans un com­mu­ni­qué avoir éga­le­ment dé­tec­té 77 ca­bi­nets d’avo­cats ayant «mi­sen­pla­ceune or­ga­ni­sa­tion vi­sant à dé­po­ser des plaintes men­son­gères qui ont cau­sé un tort éco­no­mique im­por­tant au sec­teur tou­ris­tique des Ba­léar es et del’ Es­pagne ».

Les îles Ba­léares (Ibi­za, Ma­jorque et Mi­norque) ont vé­cu de­puis jan­vier 2016 une ex­plo­sion des plaintes vi­sant les hô­tels of­frant des sé­jours « tout com­pris » pour des in­toxi­ca­tions alimentaires, en hausse de 700%, pré­cise en­core la po­lice. Le dom­mage es­ti­mé est de 4,5 mil­lions d’eu­ros, a as­su­ré la po­lice, qui a pré­ci­sé que le phé­no­mène tou­chait éga­le­ment les îles Ca­na­ries et la ré­gion de Be­ni­dorm très pri­sée des Bri­tan­niques. Se­lon les hô­tels, cer­tains avo­cats spé­cia­li­sés rôdent même aux abords des hô­tels en of­frant leurs ser­vices gra­tui­te­ment, avec l’es­poir de tou­cher une com­mis­sion si le client ob­tient une in­dem­ni­sa­tion. Le pro­blème est d’une telle am­pleur que le mi­nistre des Af­faires étran­gères, Bo­ris John­son, avait iro­ni­sé sur la san­té di­ges­tive des Bri­tan­niques, de­ve­nus «par­mi­les­plus

fra­giles» sur ce point. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.