Fram : les sa­la­riés pour­ront de­ve­nir ac­tion­naires

Le Quotidien du Tourisme - - Actualité La Revue De La Semaine -

Equis­tone Part­ners Eu­rope est en né­go­cia­tions ex­clu­sives avec LBO France pour une prise de par­ti­ci­pa­tion ma­jo­ri­taire dans les hol­dings des groupes Ka­ra­vel-Pro­mo­va­cances et Fram. Les CE des deux groupes ont ren­du un avis fa­vo­rable. La tran­sac­tion de­vrait être fi­na­li­sée au plus tard à la fin du mois d’avril. «Les sa­la­riés au­ront à cette oc­ca­sion l’ op­por­tu­ni­té d’ être as­so­ciés à l’ opé­ra­tion et de de­ve­nir ac­tion­naires de leur so­cié­té» ex­plique Alain de Men­don­ça, PDG du groupe. Ce se­ra «la pre­mière fois dans l’ his­toire de Fr a met c’ est sym­bo­lique ment et fi­nan­ciè­re­ment très im­por­tant» . Outre les sa­la­riés, la tran­sac­tion se­ra réa­li­sée avec Alain de Men­don­ça et Fol­coA loi si, les deux­co fon­da­teurs de Ka­ra­velP­ro­mo va­cances, et Cy­ril le F ra­din, le di­rec­teur fi­nan­cier .« Ce chan­ge­ment d’ ac­tion­na­riat fi­nan­cier n’ au­ra au­cune in­ci­dence sur la ges­tion des deux groupes », pour­suit Alain de Men­don­ça. Il ajoute :« Ce­la va nous per­mettre d’ ac­cé­lé­rer notre plan de dé­ve­lop­pe­ment qui était en stand-b y de­puis quelques mois », un peu« comme quand quel­qu’ un veut vendre son ap­par­te­ment, il ne fait plus de tra­vaux de­dans…» Mais pour­quoi LBO quitte-t-il les deux groupes au mo­ment où tous les voyants du sec­teur du tou­risme sont en train de pas­ser au vert ?« LB O était ac­tion­naire de K ara vel- Pro­mo va­cances de­puis 7 ans et de Fr am de­puis 2 ans, et il était pré­vu qu’ ils en sortent» ex­plique-t-il. Au­jourd’hui, «LBOa trou­vé un prix cor­rect de la part d’ E qui stone qui lui paie en outre une par­tie des bé­né­fices fu­turs ». Main­te­nant« nous al­lons pou­voir faire des in­ves­tis­se­ments sup­plé­men­taires, pour Fr am, la dy­na­mique est vrai­ment en­clen­chée» rap­pe­lant au pas­sage son at­ta­che­ment à Plein Vent, «une marque en­trée de gamme à la­quelle nous te­nons énor­mé­ment ».

Les deux so­cié­tés Ka­ra­vel-Pro­mo­va­cances et Fram de­vraient réa­li­ser en 2018 un chiffre d’af­faires to­tal com­pris entre 550 et 600 mil­lions d’euros. Mais la ren­ta­bi­li­té de Fram ne se­ra vrai­sem­bla­ble­ment pas at­teinte à la fin de cette an­née. Le re­tour à l’équi­libre a été re­pous­sé à 2019. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.