Le temple de Kom Om­bo de nuit

Le Quotidien du Tourisme - - Produits Reportage -

Les temples égyp­tiens se vi­sitent aussi la nuit. Par un jeu d’éclai­rage in­té­res­sant, les sta­tues, les co­lonnes et les vo­lumes des temples prennent une di­men­sion dra­ma­tique. Les guides livrent leurs com­men­taires à un au­di­toire plus res­ser­ré et peut-être plus concen­tré, comme pour pro­fi­ter d’autres lu­mières avant de se di­ri­ger vers les riches fresques. À Kom Om­bo, le temple est tout près de l’em­bar­ca­dère, pas même 200 mètres de quai à lon­ger. Après le pas­sage de la sé­cu­ri­té (por­tique qui bipe et ins­pec­tion des sacs), on grimpe une vo­lée de marches pour ar­ri­ver de­vant une fa­çade ren­due do­rée et mo­nu­men­tale. Le temple dé­dié au dieu fau­con Ho­rus l’An­cien et au dieu cro­co­dile So­bek date de l’époque pto­lé­maïque. Les tou­ristes pro­mènent leurs ombres sur les dalles dis­jointes. Pas­sage obli­gé mais tout à fait ad­mi­rable, le mur de grès où sont gra­vés toute une sé­rie d’ins­tru­ments chi­rur­gi­caux. On ad­mire aussi les re­pré­sen­ta­tions de cha­cun des deux dieux en­tou­ré de sa femme (Ta­se­net­ne­fret pour l’un, Ha­thor pour l’autre) et de son fils (Pa­neb­taouy et Khon­sou). On ter­mine par le mu­sée des cro­co­diles où l’on dé­couvre que les Egyp­tiens an­ciens mo­mi­fiaient aussi les sau­riens…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.