La pomme de dis­corde des aé­ro­ports

Le Quotidien du Tourisme - - Actualité Le Fait De La Semaine -

Très im­pli­qué dans les As­sises du tran­sport aé­rien, le Sca­ra (syn­di­cat des com­pa­gnies aé­riennes au­to­nomes) n’a vrai­ment pas di­gé­ré l’an­nonce du gou­ver­ne­ment faite mi-juin de cé­der les parts que l’État dé­tient dans Pa­ris Aé­ro­port (dans le cadre du pro­jet de loi Pacte). Le tout, en ins­cri­vant dans la loi le sys­tème de double caisse. « Un vé­ri­table coup de poi­gnard » pour Jean-Fran­çois Do­mi­niak, le pré­sident du syn­di­cat. Il faut dire que de­puis long­temps le Sca­ra a fait de la lutte contre ce sys­tème de double caisse étanche si cher aux aé­ro­ports l’un de ses prin­ci­paux che­vaux de ba­taille. La double caisse, rap­pe­lons-le, consiste à sé­pa­rer les ac­ti­vi­tés aé­ro­nau­tiques des ac­ti­vi­tés com­mer­ciales et à ne prendre en compte que les pre­mières dans le cal­cul des re­de­vances. Alain Bat­tis­ti, le pré­sident de la Fnam, ne veut pas non plus de sys­tème de caisses étanches. Plus lar­ge­ment en ce qui concerne la pri­va­ti­sa­tion des aé­ro­ports fran­çais, qu’il consi­dère comme « des ac­tifs stra­té­giques », ce der­nier ex­plique qu’on « ne peut pas mar­chan­der l’ave­nir d’un pays » et qu’il s’agit là « d’en­jeux de sou­ve­rai­ne­té ». « On a l’im­pres­sion qu’une vi­sion à court terme l’em­porte sur une vi­sion stra­té­gique » pré­cise-t-il. Et de se de­man­der pour­quoi Ber­cy, qui compte uti­li­ser les 9 mil­liards d’eu­ros que rap­por­te­rait la vente des parts de l’État dans Groupe ADP pour «fi­nan­cer l’in­no­va­tion», n’uti­li­se­rait pas plu­tôt les di­vi­dendes de 200 mil­lions d’eu­ros par an que touche au­jourd’hui l’État ac­tion­naire aux mêmes fins ? MG

Or­ly (photo), Rois­sy CDG et Le Bour­get font par­tie du Groupe ADP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.