Rya­nair re­fuse les cartes d’iden­ti­té « lé­ga­le­ment » pé­ri­mées

Le Quotidien du Tourisme - - Actualité -

Alors que sa carte d’iden­ti­té a été pro­lon­gée de cinq ans en 2015, Fan­ny, une Per­pi­gna­naise, n’a pas pu mon­ter dans un avion Rya­nair à Ber­lin. Sur sa carte d’iden­ti­té, la date de va­li­di­té est 2015. «Mais, de­puis 2014 en France, toutes les cartes d’ iden­ti­té ont été pro­lon­gées de 5 ans », ex­plique Fan­ny, con­tac­té eparRTL .« Quand je suis al­lée il y a un an en mai­rie pour faire chan­ger ma carte d’ iden­ti­té, on m’ a dit‘ non, elle est en­core va­lable ’». L’ agent de comp­toirRy an air, lui, n’a rien vou­lu en­tendre :« Elle est pé­ri­mée, je ne peux pas vous lais­ser mon­ter dans l’ avion .» Fan­ny avait pour­tant tout pré­vu: «J’ avais im­pri­mé un do­cu­ment mis à dis­po­si­tion parle mi­nis­tère des Af­faires étran­gères fran­çais ex­pli­quant que toutes les cartes d’ iden­ti­té fran­çaises édi­tées entre 2004 et 2013 sont va­lable s cinq an­nées de plus que ce qui est écrit des­sus. C’ est écrit en al­le­mand, mais il n’ en a stric­te­ment rien eu à faire .» Ré­sul­tat des courses : Fan­ny n’em­barque pas et voit par­tir son ma­ri et ses deux gar­çons de 3 et 5 ans. Elle a dû prendre un vol Air France vers Pa­ris puis un TGV pour Per­pi­gnan. Un sur­coût de 450 eu­ros qu’elle compte bien se faire rem­bour­ser par Rya­nair. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.