« L’âme du Cercle à sa source »

Le Réveil du Vivarais - - Annonay - JEAN-MARC ASTORGUE

Le Ré­veil a ren­con­tré Isa­bel Vaz-Bran­co, gé­rante du my­thique Cercle de Pa­ras. Elle connaît, les lieux de­puis l’âge de 10 ans. À 47 ans, ai­dée par Sté­phane, son com­pa­gnon, elle veut rendre son es­prit d’ori­gine à ce pa­tri­moine à la fois construit et vi­vant…

◗ « Ce que je veux, c’est rendre à ce lieu magique son es­prit d’an­tan. L’âme du Cercle re­vient à sa source en quelque sorte » Ex­plique Isa­bel Vaz­Bran­co, gé­rante du site du Cercle de Pa­ras. Sa­me­di 12 mai, 15 heures. Le week­end spé­cial Bien­être qu’Isa­bel a or­ga­ni­sé pour ani­mer le Cercle, bat son plein. Entre in­for­ma­tique, na­tu­ro­pa­thie, cercle de pa­role, cho­ré­gra­phie de couple ou rei­ki et bien d’autres choses… le pro­gramme est co­pieux. « En fait », re­prend Isa­bel, en sou­riant, « il s’agit d’un re­tour aux sources, pour al­ler de l’avant ! » Et de ra­con­ter : « Aux dé­buts de ce Cercle ca­tho­lique ou­vrier, le principe était pour les hommes après le boulot ◗ de ve­nir, échan­ger, dis­cu­ter, jouer aux cartes ou aux boules. Mais ils ve­naient aus­si en fa­milles, le week­end pour voir jouer des pièces de théâtre, des spec­tacles, du chant et bien d’autres ac­ti­vi­tés cultu­relles. Puis d’autres ac­ti­vi­tés spor­tives se sont ajou­tées avec le pa­tro­nage ». Pour rap­pel, le lieu, au dé­part ap­par­te­nant à l’évê­ché, un théâtre et une cha­pelle y avaient été construits ain­si que le bâ­ti­ment prin­ci­pal du cercle et les jeux de boules. Puis les bâ­ti­ments lais­sés à l’aban­don, et le Cercle ris­quant de fermer, un mé­cène s’est pré­sen­té, en la per­sonne de Jean­Fran­çois Go­ber­tier qui a ra­che­té le site pour le conser­ver, en sou­ve­nir de son père, an­cien membre. « Au­jour­ d’hui, » re­prend Isa­bel, « avec mon com­pa­gnon, nous es­sayons d’une part d’en­tre­te­nir et res­tau­rer les lieux et bâ­ti­ments, et d’autre part de conser­ver l’es­prit du Cercle en fai­sant par­ta­ger, comme au dé­but, autre chose que les boules. Comme vous voyez, une confé­rence sur la na­tu­ro­pa­thie vient de com­men­cer dans une salle. C’est le nou­veau Cercle ! Et dans la salle à cô­té, les an­ciens jouent à la be­lote au­tour d’un verre. C’est l’an­cien Cercle. Mais, l’es­prit d’échange et de par­tage est main­te­nu. » À l’ex­té­rieur, le plan­cher de la scène du théâtre a été res­tau­ré. Le rêve d’Isa­bel se­rait d’en faire un théâtre de ver­dure. À cô­té, la vieille cha­pelle est sur le point d’avoir un nou­veau toit. Peu à peu avec son com­pa­gnon Sté­phane, ils dé­brous­saillent, désherbent, dé­gagent les vieux murs, en at­ten­dant les ar­ti­sans. Les bonnes vo­lon­tés sont d’ailleurs les bien­ve­nues !

Et si l’âme du Cercle de Pa­ras était là, de­vant nous et s’était dé­jà mise à l’ou­vrage ?

Isa­bel Vaz-Bran­co, le Cercle dans l’âme et l’âme du Cercle.

Le plan­cher de la scène du vieux théâtre a été res­tau­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.