Dans la peau d’un ju­ré

Le Réveil du Vivarais - - Grand Angle -

◗ Gilles Bon­net est pré­sident de la Con­fré­rie Eden Porc, as­so­cia­tion qui ras­semble des ac­tifs et des re­trai­tés du BTP Lyon­nais. Il au­rait pu être bé­né­vole aux cô­tés des pom­piers. Il est ou­vrier bou­cher à Va­nosc. Il a fait le choix d’être par­mi les ju­rés. « Le pré­sident de ma table, un fran­çais qui vit à New York, a gé­ré les fiches que nous rem­plis­sions pour chaque saucisson. Nous avons goû­té entre 20 et 25 échan­tillons se­lon les tables. Il y avait de tout. Notre note maxi­mum pou­vait être 85. Les 15 autres points étant ré­ser­vés à l’Aca­dé­mie », confie­t­il. Ap­pa­rence, odeur, goût, qua­li­té de la fleur, tout est pas­sé en re­vue. Har­mo­nie glo­bale, plai­sir… les ju­rés sont en re­vanche qua­si una­nimes : « 10­11 échan­tillons au­raient suf­fi par per­sonne. » « C’est une réelle ex­pé­rience. Mon par­cours m’a per­mis d’éclai­rer les ju­rés moins aguer­ris pré­sents à ma table. Ma voi­sine a no­té tout ce que j’ai pu par­ta­ger avec eux. J’ai beau­coup ap­pré­cié pou­voir trans­mettre mes connais­sances. »

Gilles Bon­net a choi­si de re­joindre d’autres ju­rés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.