« Une an­née de tran­si­tion dé­li­cate »

Le Réveil du Vivarais - - Annonay - ED­WIGE BLANCHON

La MJC d’An­no­nay a te­nu son as­sem­blée gé­né­rale ven­dre­di soir au Châ­teau de Déo­mas. À no­ter : de nom­breux chan­ge­ments, la fin de cer­taines ac­ti­vi­tés et un pe­tit dé­fi­cit qui a fait par­ler.

◗ L’an­née 2017 a été for­te­ment mar­quée par le dé­mé­na­ge­ment et l’em­mé­na­ge­ment de l’an­cien site à Déo­mas. « Ce trans­fert ef­fec­tif le 10 juillet a ab­sor­bé une grande éner­gie aus­si bien dans sa pré­pa­ra­tion que dans son exé­cu­tion », in­dique Ga­briel Trom­bert, pré­sident de la MJC. Ce trans­fert s’est ac­com­pa­gné de chan­ge­ments dans l’exer­cice des ac­ti­vi­tés ou de leur pé­ri­mètre avec, par exemple, la ces­sion de l’an­tenne Mo­bi­li­té 07 à la mis­sion lo­cale.

Des ac­ti­vi­tés me­na­cées. Le sec­teur ac­ti­vi­té de la MJC concerne plus de 1.200 par­ti­ci­pants. L’an­née 2017 a vu la mise en place de nou­velles ac­ti­vi­tés (Uni­ver­si­té pour tous), des ren­dez­vous thé­ma­tiques (marche nor­dique) et l’aban­don d’ate­liers trop peu fré­quen­tés (cou­ture, danse de salon…). « Cer­taines ac­ti­vi­tés en dé­fi­cit ne pour­ront peut­être pas être main­te­nues à la ren­trée. Nous al­lons es­sayer de trou­ver des so­lu­tions pour la nou­velle sai­son », pré­cise Ma­rianne Fer­rand, di­rec­trice de la MJC.

Évo­lu­tion dans le per­son­nel « Le dé­but 2017 a été mar­qué par des congés ma­la­die de per­son­nels de bu­reau. Suite au dé­part à la re­traite de Ma­ryse Ra­meau en poste de­puis 40 ans, la MJC a re­cru­té une nou­velle comp­table », an­nonce Ga­briel Trom­bert. Un groupe de sa­la­riés doit éga­le­ment par­tir à la re­traite en même temps cette an­née. Une nou­velle qui sus­cite quelques ap­pré­hen­sions. « Les trois dé­parts nous in­quiètent. Il fau­dra pou­voir gé­rer les pro­vi­sions de dé­parts à la re­traite », pré­cise Ma­rian­ ne Fer­rand.

Des comptes dans le rouge. La MJC pré­sente un dé­fi­cit de 3.604,30 eu­ros, soit moins d’1 % du bud­get glo­bal qui s’élève à 1.091.259,01 eu­ros. « Le dé­part en re­traite, l’aug­men­ta­tion de la masse sa­la­riale (lo­ca­li­sa­tion poste di­rec­tion, per­son­nel d’animation et du fes­ti­val) a aug­men­té les taxes sur les sa­laires », écrit la MJC dans son rap­port fi­nan­cier. Le trans­fert de la MJC au châ­teau de Déo­mas a né­ces­si­té des dé­penses pro­ra­ti­sées sur le der­nier tri­mestre. « Ce fut une an­née de tran­si­tion dé­li­cate à conduire. Plein de pe­tites choses se sont ac­cu­mu­lées », in­ter­vient la di­rec­trice de la MJC. Mi­chel Se­ve­nier, 1er ad­joint au maire, a te­nu à pré­ci­ser que « le dé­mé­na­ge­ment n’était pas le seul res­pon­sable de ce dé­fi­cit et que les dif­fi­cul­tés ne sont pas liées non plus à la perte de quelques adhé­rents. ». Dans leur bud­get pré­vi­sion­nel de 2018, la MJC as­sure qu’il se­ra im­pos­sible de trou­ver un équi­libre en 2018 compte te­nu de l’aug­men­ta­tion des charges liées au nou­veau lieu, des pertes de pro­duits re­la­tives à l’ar­rêt de cer­taines ac­tions et des ré­sul­tats de cer­taines ac­ti­vi­tés ré­gu­lières en équi­libre pré­caire et par­fois dé­fi­ci­taire.

Cer­taines ac­ti­vi­tés en dé­fi­cit pour­raient ne pas être main­te­nues à la ren­trée. La di­rec­tion es­saye de trou­ver des so­lu­tions pour la pro­chaine sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.