In­ves­tis­sez… du temps

Le Revenu - Hebdo Bourse - - Analyser / Secteur - Guillaume Clé­ment

La di­ver­si­té des pro­fils et la tech­ni­ci­té des mé­tiers font des biotechs co­tées en Bourse un pla­ce­ment très exi­geant, ré­ser­vé aux in­ves­tis­seurs prêts à as­su­mer une forte dose de vo­la­ti­li­té. Mieux vaut li­mi­ter à quatre ou cinq lignes maxi­mum d’un por­te­feuille l’achat de ces va­leurs, car elles né­ces­sitent un sui­vi quo­ti­dien : les in­ves­tis­seurs les plus cou­ra­geux n’hé­si­te­ront pas à consa­crer quelques heures à la lec­ture de rap­ports scien­ti­fiques… en an­glais. In fine, il est pré­fé­rable de n’al­louer aux biotechs qu’une part mi­no­ri­taire d’un por­te­feuille bour­sier, de l’ordre de 15% maxi­mum.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.