La Fi­nan­cière de l’Échi­quier, un mo­dèle en­tre­pre­neu­rial en­ga­gé

Le spé­cia­liste des va­leurs moyennes a élar­gi ses ex­per­tises.

Le Revenu - Hebdo Bourse - - Entretien - L. S.

L’his­toire de La Fi­nan­cière de l’Échi­quier est in­dis­so­ciable de la créa­tion du fonds d’ac­tions Échi­quier Agres­sor, qui fut contem­po­raine de la nais­sance de la so­cié­té el­le­même en 1991. Sup­port em­blé­ma­tique de l’éta­blis­se­ment, le fonds Agres­sor a été gé­ré pen­dant de nom­breuses an­nées par Di­dier Le Me­nes­trel lui-même. Il a d’abord in­ves­ti sans contrainte de style de ges­tion ni de taille de ca­pi­ta­li­sa­tion sur les va­leurs fran­çaises. L’uni­vers d’in­ves­tis­se­ment du por­te­feuille a en­suite été élar­gi aux va­leurs eu­ro­péennes. Le fonds gagne ac­tuel­le­ment 70% sur cinq ans.

Un biais très bour­sier

Une dé­cli­nai­son éli­gible au Plan d’épargne en ac­tions a en­suite été mise sur le mar­ché : Agres­sor PEA. Mais ce pe­tit frère re­cueille des en­cours plus mo­destes – de l’ordre de 230 mil­lions d’eu­ros –, alors que le sup­port d’ori­gine at­teint 1,35 mil­liard d’eu­ros.

La gamme de fonds est, pour l’es­sen­tiel, cen­trée sur les ac­tions : Ma­jor pour les grandes ca­pi­ta­li­sa­tions, Age­nor pour les moyennes va­leurs, En­tre­pre­neurs pour les pe­tites (et Ex­cel­sior, ré­ser­vé à la clien­tèle pri­vée en di­rect), Va­lue pour les dé­co­tées, Glo­bal pour les in­ter­na­tio­nales et Échi­quier ISR pour le so­cia­le­ment res­pon­sable. Mais cette gamme a été élar­gie pour of­frir des fonds obli­ga­taires (Oblig, Con­ver­tibles Eu­rope) et des fonds d’al­lo­ca­tion (Ar­ty, Pa­tri­moine et Glo­bal Al­lo­ca­tion). Di­dier Le Me­nes­trel oeuvre aus­si pour la pro­fes­sion : il est pré­sident de la com­mis­sion com­pé­ti­ti­vi­té de l’As­so­cia­tion fran­çaise de la ges­tion fi­nan­cière.

Ini­tia­tives pour l’édu­ca­tion

En­fin, cette so­cié­té en­tre­pre­neu­riale au ca­pi­tal so­cial dé­te­nu par les di­ri­geants et les sa­la­riés a créé en 2005 la Fon­da­tion de l’Échi­quier, qui tire 75% de ses res­sources des frais de ges­tion de trois fonds. Cette fon­da­tion sou­tient no­tam­ment des étu­diants mo­ti­vés, is­sus de mi­lieux dé­fa­vo­ri­sés, en les ai­dant à réus­sir des études de haut ni­veau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.