Tha­lesL’ac­tion pla­fonne faute de sou­tiens

Le Revenu - Hebdo Bourse - - Acheter / Vendre - Phi­lippe Ben­ha­mou

Son ac­tua­li­té.

Après avoir en­re­gis­tré un par­cours de très haute vo­lée, le titre du groupe d’élec­tro­nique ci­vile et mi­li­taire cale. De­puis le dé­but de l’an­née, l’ac­tion se re­plie de 2%, lar­ge­ment dis­tan­cée par Air­bus (+33%) et par Sa­fran (+27%). Sur cinq ans, Thales conserve tou­te­fois une avance sur les autres grandes va­leurs du sec­teur aé­ro­nau­ti­que­dé­fense, avec un bond de 223%, contre des pro­gres­sions de res­pec­ti­ve­ment 215% pour Air­bus et 187% pour Sa­fran. Ces der­niers mois, le cours est clai­re­ment sous pres­sion, comme le montre le re­cul de 10% par rap­port au som­met ab­so­lu tou­ché à la mi-juin à plus de 100 eu­ros. En cause no­tam­ment, une moins bonne dynamique com­mer­ciale. Au troi­sième tri­mestre, le chiffre d’af­faires de Thales a ain­si cé­dé 1,6% à pé­ri­mètre et taux de change constants. Sur­tout, les prises de com­mandes plongent de 13% sur les neuf pre­miers mois de l’an­née, même si elles res­tent en ligne avec l’ob­jec­tif an­nuel de 14 mil­liards d’eu­ros.

Notre ana­lyse.

Le titre, qui a com­blé sa dé­cote de va­lo­ri­sa­tion sur les autres groupes du sec­teur dé- fense en Eu­rope, risque de man­quer de ca­ta­ly­seurs dans l’im­mé­diat. Il fau­dra at­tendre la jour­née in­ves­tis­seurs, au prin­temps 2018, pour que Thales dé­taille ses ob­jec­tifs de moyen terme. Par ailleurs, le pro­jet de fu­sion d’Al­stom et de Sie­mens Mo­bi­li­ty va dur­cir la concur­rence et pour­rait for­cer l’élec­tro­ni­cien à ré­agir. Des ru­meurs évoquent ain­si un in­té­rêt pour la di­vi­sion si­gna­li­sa­tion fer­ro­viaire du ca­na­dien Bom­bar­dier. Autre in­cer­ti­tude : l’ave­nir de la par­ti­ci­pa­tion de 35% dans Na­val Group, l’ex-DCNS, qui doit s’al­lier avec l’ita­lien Fin­can­tie­ri.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.