CNP As­su­rances Col­lé à La Poste !

L’as­su­reur va pas­ser dans le gi­ron de La Banque Pos­tale. Une bonne nou­velle ?

Le Revenu - Hebdo Bourse - - Acheter / Vendre - Lio­nel Gar­nier

Son ac­tua­li­té.

Le coup d’en­voi du Mec­ca­no vi­sant à créer un vaste pôle fi­nan­cier pu­blic est don­né. Ré­cla­mé par Phi­lippe Wahl, le pré­sident de La Poste, le scé­na­rio d’un ados­se­ment de CNP As­su­rances à La Banque Pos­tale afin de créer un groupe in­té­gré de ban­cas­su­rance est ac­té.

En pra­tique, la Caisse des dé­pôts ap­por­te­ra ses 41% dans CNP As­su­rances à La Poste. En échange, elle par­ti­ci­pe­ra à une aug­men­ta­tion de ca­pi­tal de La Poste, ce qui, compte te­nu des 26,3% qu’elle dé­tient dé­jà, lui don­ne­ra une ma­jo­ri­té au tour de table.

L’opé­ra­tion n’in­ter­vien­dra a prio­ri pas avant la fin de l’an­née pro­chaine, à l’ex­pi­ra­tion du pacte qui lie les ac­tion­naires de CNP As­su­rances. Mais de nom­breuses in­ter­ro­ga­tions de­meurent en sus­pens, à com­men­cer par la plus sen­sible : ce mon­tage est-il fa­vo­rable aux ac­tion­naires mi­no­ri­taires de CNP As­su­rances ?

Notre ana­lyse.

CNP As­su­rances se traite ac­tuel­le­ment en Bourse avec une dé­cote su­pé­rieure à 40% sur sa va­leur in­trin­sèque – c’est-à-dire sa va­leur à la casse – de 34,24 eu­ros par ac­tion au 30 juin. Il se­rait ris­qué pour les pou­voirs pu­blics de re­te­nir un prix éloi­gné d’une telle va­lo­ri­sa­tion pour l’aug­men­ta­tion de ca­pi­tal, sous peine de voir sur­gir des re­cours d’ac­tion­naires s’es­ti­mant lé­sés.

Par ailleurs, le mi­nis­tère de l’Éco­no­mie et des Fi­nances et la Caisse des dé­pôts sou­haitent de­man­der à l’AMF une dé­ro­ga­tion à l’obli­ga­tion de La Poste de lan­cer une OPA sur les 40% non dé­te­nus de CNP As­su­rances à l’is­sue de l’échange. Un re­trait de la cote avec un ra­chat des mi­no­ri­taires at­tein­drait 6 mil­liards d’eu­ros sur la base du cours ac­tuel. L’ar­gu­ment avan­cé pour une telle dé­ro­ga­tion est que CNP As­su­rances res­te­ra dans le pé­ri­mètre pu­blic. Mais le rai­son­ne­ment est fra­gile. L’as­su­reur, dont les di­ri­geants se­ront dé­si­gnés par La Poste, ver­ra de fac­to sa stra­té­gie et sa tra­jec­toire fi­nan­cière in­flé­chies par le nou­vel ac­tion­naire. Il nous pa­raît donc pri­mor- dial d’of­frir une porte de sor­tie à l’en­semble des ac­tion­naires ac­tuels.

Cet épi­sode in­ter­vient alors que CNP As­su­rances ac­cé­lère son tem­po au Bré­sil. L’as­su­reur s’est en­ten­du avec son par­te­naire pu­blic lo­cal, la Caixa Eco­nô­mi­ca Fe­de­ral, au su­jet de leur fi­liale Caixa Se­gu­ros. Il sé­cu­rise un nou­veau contrat de dis­tri­bu­tion de long terme – jus­qu’en 2041 – avec la créa­tion d’une so­cié­té com­mune cen­trée sur les pro­duits de pré­voyance. À la clé, la pro­messe d’une vi­si­bi­li­té im­por­tante sur un mar­ché en forte croissance. Mais pour ce­la il va de­voir mettre la main à la poche en dé­bour­sant une soulte de 960 mil­lions d’eu­ros en fa­veur de son par­te­naire bré­si­lien. Le mon­tant est éle­vé. Mais CNP As­su­rances table, se­lon ses propres cal­culs, sur un taux de ren­de­ment in­terne de 15% pour ce nou­veau par­te­na­riat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.