Vous ré­dui­sez le coût de la fiscalité des re­traits

Le Revenu - Mensuel Placement - - ASSURANCE -

Les fonds dis­po­nibles dans un contrat d’as­su­rance vie mul­ti­sup­port réa­lisent des per­for­mances très di­verses. Le fonds en eu­ros est ga­ran­ti en ca­pi­tal et, grâce à l’ef­fet cli­quet, les in­té­rêts ver­sés chaque an­née vous sont dé­fi­ni­ti­ve­ment ac­quis. En contre­par­tie, son po­ten­tiel de per­for­mance est li­mi­té. Au contraire, l’épargne pla­cée en uni­tés de compte (dans des fonds bour­siers, obli­ga­taires, im­mo­bi­liers...) offre un po­ten­tiel de per­for­mance plus éle­vé, mais son ca­pi­tal n’est pas ga­ran­ti. Son évo­lu­tion se­ra donc liée, à la hausse comme à la baisse, à l’évo­lu­tion des mar­chés fi­nan­ciers, et sur­tout sans com­mune me­sure avec celle du fonds en eu­ros. Pour mé­moire, la fiscalité des re­traits – les ra­chats, en as­su­rance vie – porte uni­que­ment sur les gains en­re­gis­trés par le contrat consi­dé­ré. Pour op­ti­mi­ser des re­traits fu­turs, il est donc ju­di­cieux de ré­par­tir les sup­ports sur plu­sieurs contrats vie en fonc­tion de leur ni­veau de risque. L’idée est d’iso­ler le fonds en eu­ros, ga­ran­ti en ca­pi­tal, des uni­tés de compte, non ga­ran­ties, en les pla­çant sur deux contrats dis­tincts plu­tôt que sur un seul. Ain­si, en cas de re­trait, vous pour­rez choi­sir de ponc­tion­ner le contrat le moins im­po­sé. Si le gain sur le contrat in­ves­ti en uni­tés de compte est plus im­por­tant que ce­lui du contrat com­po­sé du seul fonds en eu­ros, vous se­rez moins taxé en ef­fec­tuant un re­trait par­tiel sur ce der­nier. Mais si le contrat du fonds en eu­ros rap­porte da­van­tage que ce­lui pla­cé en uni­tés de compte, vous se­rez moins taxé en pro­cé­dant à des re­traits sur ce der­nier. Un exemple est tou­jours plus par­lant : vous sou­hai­tez in­ves­tir 100 000 eu­ros dans de l’as­su­rance vie, avec un par­tage équi­table entre le fonds en eu­ros et les fonds bour­siers. La sous­crip­tion de deux contrats de 50 000 eu­ros se­ra alors conseillée. Si, lors du re­trait, le contrat com­po­sé du fonds en eu­ros a pro­gres­sé de 5% alors que ce­lui in­ves­ti en uni­tés de compte a bon­di de 20 %, un re­trait à par­tir du pre­mier contrat se­ra moins fis­ca­li­sé. Et in­ver­se­ment. NOTRE CONSEIL :

stra­té­gie d’au­tant plus per­ti­nente que les sommes pla­cées sont im­por­tantes et les écarts de per­for­mance entre les types de sup­ports si­gni­fi­ca­tifs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.