AR­DÈCHE

Une offre aus­si va­riée que les pay­sages

Le Revenu - Mensuel Placement - - DOSSIER IMMOBILIER -

LES VILLES À PROS­PEC­TER: • La­beaume • La­gorce • L’Ar­gen­tière • Les Vans • Ruoms • Saint-Al­ban-Au­riolles • Saint-Ser­nin • Thueyts

Dans l’Ar­dèche, le mar­ché des ré­si­dences se­con­daires re­pré­sente 25% des tran­sac­tions, prin­ci­pa­le­ment réa­li­sées par des Fran­ci­liens, des Lyon­nais et der­niè­re­ment des ré­si­dents du bas­sin mé­di­ter­ra­néen. L’offre se res­treint En 2017, les tran­sac­tions ont re­dé­mar­ré car les ven­deurs pra­tiquent des prix rai­son­nables. Cette ten­dance est en­cou­ra­geante dans un mar­ché de la ré­si­dence se­con­daire qui a connu un ra­len­tis­se­ment lors de la crise fi­nan­cière. Les prix avaient bais­sé de 10 à 15%, puis stag­né en 20142015. On vient dans la ré­gion pour la qua­li­té de vie, la tran­quilli­té, le so­leil et les prix rai­son­nables. Les re­cherches portent es­sen­tiel­le­ment sur des mai­sons avec jar­din plus ou moins grand et sur­tout une belle vue. 120000 eu­ros pour un bien dans un ha­meau Les ha­bi­ta­tions an­ciennes en pierre sans mi­toyen­ne­té se font de plus en plus rares. Même les mai­sons à ré­no­ver de­viennent dif­fi­ciles à trou­ver. Un beau corps de ferme à ré­ha­bi­li­ter avec vue sur les monts et un ter­rain de 5 hec­tares (et 5 autres hec­tares non at­te­nants) est af­fi­ché à 130000 eu­ros. Les pro­prié­tés an­ciennes res­tau­rées sont au mi­ni­mum deux fois plus chères. Les grandes mai­sons, les mas non mi­toyens avec un ter­rain de 3 à 4 hec­tares sont mis en vente à 300000 eu­ros mi­ni­mum. Pour ceux que l’iso­le­ment ef­fraie, le bud­get d’achat est di­vi­sé par deux : comp­tez 120000 eu­ros pour po­ser vos va­lises dans une mai­son de ha­meau et pro­fi­ter du pay­sage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.