Ré­flexions sur l’ave­nir

Le Revenu - Mensuel Placement - - ÉDITO -

Quelles pers­pec­tives ques, fi­nan­cières et éco­no­mi- bour­sièLes res pour pré­vi­sions les dix ans des à profes- ve­nir ? sion­nels po­si­tifs res­tent sont contra­dic­toires. ma­jo­ri­taires. Mais les Tou­te­fois, des in­quié­tudes in­ter­pellent. C’est sur­tout le cas de l’ac­crois­se­ment de la dette pu­blique à tra­vers le monde. Spec­ta­cu­laires : elle a dou­blé aux ÉtatsU­nis en dix ans, pas­sant ain­si de 10 000 à 20 000 mil­liards de dol­lars, dix fois plus qu’en France. Le phé­no­mène se re­trouve dans les prin­ci­paux pays in­dus­tria­li­sés et sur­tout les na­tions en voie de dé­ve­lop­pe­ment. Les grandes banques font pour l’ins­tant face. Tou­te­fois, Gold­man Sachs af­fiche un in­di­ca­teur so­phis­ti­qué avec plu­sieurs pa­ra­mètres (taux, in­fla­tion, vo­la­ti­li­té des Bourses, etc.) qui per­turbe. Mais d’autres ins­ti­tu­tions ré­agissent en sens in­verse. Beau­coup es­timent que la nou­velle di­rec­tion de la Ré­serve fé­dé­rale, avec une sta­bi­li­té des taux et la baisse des im­pôts, comme la maî­trise des ten­sions dans le monde, fa­vo­ri­se­ront un nou­vel es­sor. d’or­ga­nismes à vi­sion monG­lo­ba­le­ment, les ba­ro­mètres diale, comme Cap­ge­mi­ni, pré­voient une amé­lio­ra­tion des ré­sul­tats de so­cié­tés spé­cia­li­sées dans des sec­teurs in­no­vants et mo­teurs. Mais, de toutes parts, on pré­cise que flé­chir « le au­tre­ment. mo­ment est ve­nu de po­ser son sac » et de ré­par­tout, on donne la prio­ri­té à la di­ver­si­fi­ca­tion. On prend en compte les mu­ta­tions dans l’uni­vers de la dis­tri­bu­tion, et même des banques et des com­pa­gnies d’as­su­rances obli­gées d’évo­luer en ges­tion in­for­ma­tique. Les ges­tion­naires pré­co­nisent des évo­lu­tions ci­blées aus­si bien dans les mar­chés por­teurs que dans des zones géo­gra­phiques bien pro­té­gées. pa­ra­doxa­le­ment, le sort des grandes for­tunes est pré­vu en pro­gres­sion. C’est en Asie-Pa­ci­fique qu’elles pren­draient la tête, avec 5,5 mil­lions de mil­lion­naires en lions Unis, dol­lars, se­rait qui en de contre troi­sième re­cu­le­raient mil­lion­naires 4,8 po­si­tion, mil­lions un peu. avec en aux L’Eu­rope 4,5 eu­ros. États- milL’Al­le­magne est en tête de­vant la France, la Suisse et la Grande-Bre­tagne. on me­sure le poids des grandes ins­ti­tu­tions. On évoque dans tous les mi­lieux l’in­fluence des banques cen­trales. Après la crise de 2008, leur in­ter­ven­tion a été dé­ter­mi­nante. C’est pour­quoi le ren­for­ce­ment de leur rôle est pré­co­ni­sé. Tou­te­fois, il est sou­hai­table de ré­duire pro­gres­si­ve­ment les bulles fi­nan­cières pour tran­quilli­ser l’épargne. Le re­pli de l’in­dice VIX, in­di­ca­teur de la vo­la­ti­li­té des mar­chés, a été bien ac­cueilli. C’est un cri­tère à suivre, car il est sur­pre­nant. Les par­ti­cu­liers re­de­viennent plus at­ten­tifs à la Bourse. On re­trouve ce même constat dans de nom­breux pays. Cette évo­lu­tion est liée à une ré­forme fis­cale plus fa­vo­rable aux dif­fé­rentes ca­té­go­ries d’in­ves­tis­seurs. D’ailleurs, la di­ver­si­fi­ca­tion des por­te­feuilles prend en compte une nou­velle vi­sion des mar­chés de va­leurs mo­bi­lières pour mieux ré­par­tir les risques. on re­lève dé­sor­mais plus de mo­bi­li­té plus tri­mo­niale. en compte La ré­par­ti­tion les as­pects des liés ac­tifs aux dans prend nou­velles la ges­tion de plus règles pa- en d’im­po­si­tion. sim­pli­fi­ca­tion Mais, des dif­fé­rentes de toutes lé­gis­la­tions, parts, on sou­haite de leur une in­ter­pré­ta­tion. ad­mi­nis­tra­tions. Ce­la, dans un dia­logue po­si­tif avec les L’as­su­rance vie a été “bous­cu­lée”, mais reste at­trayante. Les com­pa­gnies pra­tiquent des ges­tions de long terme qui ont per­mis des ré­serves d’obli­ga­tions sous­crites his­to­ri­que­ment à des taux éle­vés. C’est pour­quoi les contrats en eu­ros af­fichent des taux certes en re­pli, mais net­te­ment au-des­sus de l’in­fla­tion. Dans ce do­maine éga­le­ment, il faut di­ver­si­fier ses ac­tifs dans des Si­cav et des fonds bien sé­lec­tion­nés. dans le contexte ac­tuel, res­tez clas­sique mais dy­na­mique. Bonne an­née 2018. et mer­ci pour votre fi­dé­li­té.

Les contrats vie en eu­ros, certes en re­pli, af­fichent des taux au-des­sus de l’in­fla­tion. Res­tez clas­sique, mais dy­na­mique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.