Un homme re­trou­vé mort vic­time d’un ma­laise car­diaque

Le Télégramme - Auray - - BRETAGNE -

Elle était consi­dé­rée par les en­quê­teurs comme « une mort plus que sus­pecte », lais­sant pen­ser peut-être à un meurtre. Une hy­po­thèse ren­ver­sée par les pre­miers élé­ments col­lec­tés sur les cir­cons­tances du dé­cès d’un homme de 35 ans, dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di, à Rennes, quelques ins­tants après une ba­garre. C’est le tren­te­naire lui-même qui au­rait agres­sé deux autres per­sonnes, en com­pa­gnie de deux com­plices, près du mé­tro Ana­tole France. Alors que les agres­seurs pré­su­més s’en­fuyaient en cou­rant après avoir por­té les coups, le tren­te­naire au­rait suc­com­bé à un ma­laise car­diaque. L’au­top­sie pra­ti­quée sur son corps ré­vèle qu’il était at­teint d’une in­suf­fi­sance dont, d’ailleurs, il n’était pro­ba­ble­ment pas au cou­rant. Voi­là qui ex­plique pour­quoi le dé­funt ne por­tait pas de traces de bles­sures lorsque la bri­gade an­ti­cri­mi­na­li­té l’a trou­vé sur le trot­toir de la rue Léon-Ri­cot­tier, aler­tée par des ha­bi­tants pour une rixe un peu plus tôt. Pla­cées en garde à vue, les deux per­sonnes agres­sées, dont l’une est bles­sée, ont donc été mises hors de cause. Ce sont elles qui avaient ap­pe­lé la po­lice pour être en­ten­dues. Elles ont été re­lâ­chées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.