Nol­wenn Le­roy. Folk

Le Télégramme - Brest - - CULTURES -

Un an après les chan­sons ori­gi­nales de son pop-rock « Gemme », Nol­wenn Le­roy passe au « Folk », titre de son sep­tième al­bum-stu­dio, com­po­sé uni­que­ment de re­prises. Plus qu’à un genre, dont les seuls vé­ri­tables re­pré­sen­tants ici sont Ma­li­corne, dont elle in­ter­prète « Ma­rions les roses », l’opus ren­voie à une époque. Celle des an­nées 1970, où des hommes chan­taient les hauts et les bas de l’amour sur des mé­lo­dies mé­lan­co­liques et ca­jo­lantes. Comme Jacques Hi­ge­lin dans « Je ne peux plus dire je t’aime ». Nol­wenn Le­roy ouvre le disque tout en dou­ceur et sen­si­bi­li­té sur ce titre, ha­billant sa voix épa­nouie de gui­tare acous­tique et cordes clas­siques. Sa ver­sion de « So far away from L. A. » de Ni­co­las Pey­rac est plus pop, le tem­po s’ac­cé­lère sur « Vi­rages » d’Yves Du­teil, la len­teur fait mer­veille sur la re­prise en fran­çais de « Su­zanne » de Leo­nard Co­hen, la bos­sa s’in­vite dans « La Rua Ma­du­rei­ra » de Ni­no Fer­rer. Dans son bou­quet d’im­mor­telles, Nol­wenn Le­roy glisse deux chan­sons d’ar­tistes bre­tons : « On est comme on est » de Re­naud De­tres­san, et « Ma pe­tite fille de rêve » de Jean-Mi­chel Ca­ra­dec. Elle reste fi­dèle au Loc­qué­no­lé­sien. Dès 2010, dans son pre­mier al­bum de re­prises, « Bre­tonne », au suc­cès phé­no­mé­nal que l’on sait (un mil­lion d’exem­plaires ven­dus), elle ré­veillait l’émo­tion de sa chan­son « Ma Bre­tagne quand elle pleut ».

« Folk » est un al­bum fleu­ri. Sur la po­chette, la chan­teuse pose au mi­lieu d’hor­ten­sias. En con­clu­sion du disque, elle re­prend « Sa­cré gé­ra­nium », dans une ver­sion pleine de fraî­cheur où son créa­teur, Dick An­ne­garn, vient mê­ler sa grosse voix à la sienne, dé­li­cate. Fré­dé­ric Jam­bon

« Folk » (Mer­cu­ry/Uni­ver­sal).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.