Wild Mar­ma­lade. Did­ge­ri­doo et beats mo­dernes d’Aus­tra­lie

Le Télégramme - Concarneau - - CORNOUAILLE - Pro­pos recueillis par Gilles Car­rière

Les Aus­tra­liens de Wild Mar­ma­lade com­binent did­ge­ri­doo, bat­te­rie et gui­tare fla­men­co. Le groupe qui a tra­vaillé avec le fa­meux Cirque du So­leil à Las Ve­gas, se­ra sa­me­di soir en concert ex­cep­tion­nel au Ca­fé Lo­cal à Com­brit. In­ter­view avec Si­mon Mul­lum­by, l’âme du groupe. > Comment l’aven­ture Wild Mar­ma­lade a-t-elle com­men­cée ?

Wild Mar­ma­lade est la fu­sion de deux formes d’art an­ciennes à sa­voir le did­ge­ri­doo et la bat­te­rie, mais dans un style contem­po­rain. Nous croyons au pou­voir de l’être hu­main. On joue dans de nom­breux fes­ti­vals élec­tro­niques dans un for­mat to­ta­le­ment acous­tique, im­pri­mant ain­si notre mu­sique sur la scène danse. Le nom du groupe est sor­ti d’un cha­peau. Ma soeur est poète. Elle avait un cha­peau plein de mots écrits sur des bouts de pa­pier. C’est Wild Mar­ma­lade qui est sor­ti ; ça col­lait !

> Comment dé­fi­ni­riez-vous pré­ci­sé­ment votre art ?

Nous sommes fon­da­men­ta­le­ment in­clas­sables. Nous jouons de la mu­sique sau­vage qui sur­git spon­ta­né­ment en nous et qui est par­ta­gée im­mé­dia­te­ment avec le pu­blic. Nous sommes, en fait, des pour­voyeurs d’une mu­sique to­ta­le­ment im­pro­vi­sée. On touche à tant de genres dans un tout qui va de la trance mu­sic au dubs­tep, in­ter­pré­té en di­rect sans ma­chines. Nous avons en tour­née l’un des meilleurs gui­ta­ristes de fla­men­co contem­po­rains d’Aus­tra­lie. De fait, on mé­lange les cultures et les tra­di­tions. Wild Mar­ma­lade fait de la world mu­sic, c’est comme ça que je dé­fi­ni­rais le groupe si j’avais à le faire. Nous uti­li­sons des idées, des mé­lo­dies et des rythmes des quatre coins de cette pla­nète sans li­mites. Pour em­ployer une image, Wild Mar­ma­lade est comme sur la crête d’une fa­laise sur le point de sau­ter dans le vide tan­dis qu’une tem­pête sombre et épaisse nous presse à l’ho­ri­zon. Un dé­fi ex­ci­tant !

> Le did­ge­ri­doo est as­sez in­con­nu du pu­blic fran­çais. Comment le pré­sen­te­riez-vous ?

Le did­ge­ri­doo est un an­cien ins­tru­ment aus­tra­lien. Il s’agit tra­di­tion­nel­le­ment d’un arbre qui a été creu­sé par les ter­mites et que le peuple abo­ri­gène a trou­vé dans la na­ture. Il est joué avec une pres­sion des lèvres et il crée un son bas. Une note. Ce qui est unique, c’est qu’il est joué avec une tech­nique ap­pe­lée « res­pi­ra­tion cir­cu­laire » ce qui si­gni­fie que le son est conti­nu, il ne s’ar­rête pas ! Je joue du did­ge­ri­doo dans un style contem­po­rain avec une tech­nique res­pi­ra­tion par­ti­cu­lière ap­pe­lée « Did­ge­ri­doo Pra­naya­ma ». C’est le son ul­time de la transe. Le joueur, lui-même, entre dans un état de transe qu’il par­tage avec le pu­blic. C’est une ex­pé­rience puis­sante et très réelle à la fois.

> Vous êtes ac­tuel­le­ment en tour­née en Eu­rope. Est-ce votre pre­mier sé­jour ici ?

Non, j’y suis ve­nu pour la pre­mière fois en 1997. J’avais en tête un rêve ré­pé­ti­tif sur Am­ster­dam que j’ima­gi­nais comme un parc amu­sant rem­pli de mon­tagnes russes. Pré­cé­dem­ment, j’avais vé­cu pen­dant plu­sieurs an­nées dans un coin re­cu­lé en Aus­tra­lie. J’ai alors pris la dé­ci­sion d’ache­ter un billet al­ler simple vers l’Eu­rope. Je suis tom­bé amou­reux de sa culture et de tant de gens for­mi­dables. Par une iro­nie du des­tin, j’ai ren­con­tré Ben Walsh (le bat­teur, NDLR) à Londres en 1998, c’est alors que nous avons joué en­semble pour la pre­mière fois la com­bi­nai­son did­ge­ri­doo-bat­te­rie. En fait, Wild Mar­ma­lade a ef­fec­tué sa pre­mière tour­née eu­ro­péenne en 2001. Nous sommes re­ve­nus ici chaque an­née de­puis lors. Et nous n’avons ce­pen­dant pas l’in­ten­tion d’ar­rê­ter !

Pra­tique

Wild Mar­ma­lade, sa­me­di 16 juin, à 21 h 30, au Ca­fé Lo­cal. En­trée : 7 € (ré­ser­va­tion) ; 10 € (sur place). Pre­mière par­tie : DJ Tone Bro­ker (Quim­per).

Did­ge­ri­doo, bat­te­rie et gui­tare fla­men­co : la re­cette des Aus­tra­liens de Wild Mar­ma­lade qui se­ra en concert ex­cep­tion­nel sa­me­di soir au Ca­fé Lo­cal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.