Ter­ro­risme : les nou­velles me­sures

Le Télégramme - Concarneau - - LE FAIT DU JOUR -

Le Pre­mier mi­nistre, Édouard Phi­lippe, a pré­sen­té, ce ven­dre­di, au siège de la Di­rec­tion gé­né­rale de la sé­cu­ri­té in­té­rieure (DGSI), un nou­veau plan d’ac­tion contre le ter­ro­risme.

Dé­te­nus ter­ro­ristes ou ra­di­ca­li­sés : créa­tion d’une uni­té de sui­vi des sor­tants.

Édouard Phi­lippe a an­non­cé la créa­tion d’une « cel­lule spé­ci­fique » afin de suivre, à leur sor­tie de pri­son, les dé­te­nus ter­ro­ristes ou ra­di­ca­li­sés. Cette cel­lule se­ra pla­cée au sein de l’Uni­té de co­or­di­na­tion de la lutte an­ti­ter­ro­riste (UCLAT) et as­so­cie­ra le ren­sei­gne­ment pé­ni­ten­tiaire. En­vi­ron 450 dé­te­nus ter­ro­ristes ou ra­di­ca­li­sés de­vraient être li­bé­rés d’ici à la fin 2019.

Créa­tion d’un par­quet na­tio­nal an­ti­ter­ro­riste.

La lutte an­ti­ter­ro­riste était jusque-là confiée à une sec­tion du par­quet de Pa­ris. Mais « nous consi­dé­rons en­semble qu’il est dé­sor­mais né­ces­saire de per­mettre à un pro­cu­reur de se consa­crer à temps plein à la lutte an­ti­ter­ro­riste », a es­ti­mé le Pre­mier mi­nistre.

Ren­for­ce­ment du sui­vi des per­sonnes sous contrôle ju­di­ciaire.

« Le re­cours à l’as­si­gna­tion à ré­si­dence sous sur­veillance élec­tro­nique mo­bile se­ra fa­ci­li­té. Par ailleurs, le non-res­pect du contrôle ju­di­ciaire par les per­sonnes mises en exa­men pour faits de ter­ro­risme doit en­traî­ner une ré­ponse ju­di­ciaire sys­té­ma­tique », a an­non­cé le Pre­mier mi­nistre. « D’ici au mois de sep­tembre, une ins­truc­tion in­ter­mi­nis­té­rielle se­ra adres­sée aux pro­cu­reurs de la Ré­pu­blique, aux ser­vices pé­ni­ten­tiaires et à l’en­semble des ser­vices d’en­quêtes et de ren­sei­gne­ments afin de sé­cu­ri­ser le par­tage d’in­for­ma­tion en cas d’in­ci­dent dans le res­pect des me­sures de contrôle ju­di­ciaire », a-t-il pré­ci­sé.

Ren­for­ce­ment du ren­sei­gne­ment pé­ni­ten­tiaire.

Créé en fé­vrier 2017, le Bu­reau na­tio­nal du ren­sei­gne­ment pé­ni­ten­tiaire suit ac­tuel­le­ment

3 000 per­sonnes et trans­met ses in­for­ma­tions aux ser­vices de ren­sei­gne­ment in­té­rieurs. Une note de ren­sei­gne­ment sur les « sor­tants » a été créée pour les pro­fils ter­ro­ristes is­la­mistes (TIS).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.