Il laisse son fils de 3 ans seul et va dans les bars

Le Télégramme - Dinan - Dinard - Saint-Malo - - DINAN - DINARD - ST-MALO -

Il était sor­ti faire la tournée des bars de Di­nan, lais­sant son pe­tit gar­çon de 3 ans tout seul dans l’ap­par­te­ment… Ayant la garde de son fils le week-end du 23 sep­tembre der­nier, cet homme, dans un pre­mier temps, en­traîne le pe­tit gar­çon avec lui, dans di­vers dé­bits de bois­sons, où il s’al­coo­lise for­te­ment. Vers mi­nuit, il rentre tou­te­fois cou­cher son fils, avant de res­sor­tir à nou­veau, seul cette fois, pour al­ler boire des verres. In­ter­pel­lé en pleine nuit, en état d’ivresse, dans la rue, l’homme de 31 ans est fi­na­le­ment pla­cé en garde à vue. Le len­de­main ma­tin, à sa sor­tie de la gen­dar­me­rie, il se sou­vient que son fils est res­té seul chez lui… Après re­cherches, l’en­fant est lo­ca­li­sé chez sa tante, ve­nue le ré­cu­pé­rer. Ce jeu­di, c’est par vi­sio­con­fé­rence, car ac­tuel­le­ment dé­te­nu au centre pé­ni­ten­tiaire du Havre dans le cadre d’une autre af­faire, que le jeune homme a com­pa­ru de­vant le tri­bu­nal de Saint-Ma­lo, pour sous- trac­tion par un parent à ses obli­ga­tions lé­gales com­pro­met­tant la san­té, la sécurité, la mo­ra­li­té ou l’édu­ca­tion de son en­fant.

« C’était le week-end »

« Pour­quoi avoir cou­ché l’en­fant à mi­nuit ? », de­mande le juge. « C’est moi qui avais la garde et c’était le week-end », ré­pond le pré­ve­nu. Ac­tuel­le­ment soi­gner pour son pro­blème avec l’al­cool, le pré­ve­nu, dé­jà condam­né à sept re­prises, dit re­gret­ter ce qu’il s’est pas­sé cette nuit-là. Le par­quet rap­pelle que lors d’une pré­cé­dente condam­na­tion, il lui avait été in­ter­dit de fré­quen­ter les dé­bits de bois­sons : quatre mois de pri­son avec sur­sis, un tra­vail d’in­té­rêt gé­né­ral de 18 mois et des obli­ga­tions de soins sont re­quis. Pour la dé­fense, « les faits ne sont pas gra­vis­simes ». Le tri­bu­nal pro­nonce un tra­vail d’in­té­rêt gé­né­ral de 35 h sur 18 mois et en cas de non-exé­cu­tion, une peine de trois mois de pri­son ferme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.