Neuf étu­diants bre­tons sur dix sont sa­tis­faits

Le Télégramme - Guingamp - - BRETAGNE -

Le Centre ré­gio­nal des oeuvres uni­ver­si­taires et sco­laires (Crous) de Bre­tagne est plu­tôt heu­reux des ré­sul­tats de la dernière en­quête de sa­tis­fac­tion qu’il a com­man­dée sur la res­tau­ra­tion étu­diante. Cette an­née, près de 3.000 usa­gers de ces ser­vices ont ré­pon­du, en ligne, au ques­tion­naire. Sur­tout, leur contri­bu­tion fait ap­pa­raître que « les ef­forts en­ga­gés (…) portent leurs fruits », com­mente le Crous Bre­tagne dans un com­mu­ni­qué.

« La note que les usa­gers at­tri­buent à leur struc­ture de res­tau­ra­tion Crous aug­mente tous les ans. En 2015, elle était de 6,8/10, puis de 6,9/10, en 2016, en­fin de 7,1/10, en 2017, pour une moyenne na­tio­nale à 6,8/10 ». Seul bé­mol à ce ta­bleau qua­si par­fait,

« le temps d’at­tente reste un frein im­por­tant ». 31 % des étu­diants in­ter­ro­gés consi­dèrent que man­ger au Crous, « c’est trop long ». Le Crous de Bre­tagne ex­pé­ri­mente donc, de­puis plus d’un an, un sys­tème de dis­tri­bu­tion en libre-service, à Rennes, sur le cam­pus de Ville­jean et à la Ca­fet’ de la fac de droit. Trois pro­jets du même type sont à l’étude pour une ou­ver­ture, en sep­tembre 2018 et 2019, à Brest, Lo­rient et Rennes. Autre point à amé­lio­rer, ce­lui de l’offre cu­li­naire. Les chefs cui­si­niers du Crous de Bre­tagne s’adaptent aux nou­velles ten­dances : aug­men­ta­tion de la res­tau­ra­tion ra­pide froide et à ré­chauf­fer, offres gour­mandes, vé­gé­ta­lisme… Et les ef­forts faits sur l’équi­libre ali­men­taire sont ap­pré­ciés par les étu­diants. Pour preuve, par­mi les cri­tères qui in­citent à re­com­man­der le Crous chez les jeunes in­ter­ro­gés, la pos­si­bi­li­té de man­ger équi­li­bré ar­rive en 3e place, après le ta­rif at­trac­tif et la proxi­mi­té du lieu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.