Le sou­tien d’Alain Ca­dec pour « dé­fendre les in­té­rêts des ter­ri­toires »

Le Télégramme - Guingamp - - BRETAGNE -

Face à la confé­dé­ra­tion na­tio­nale du Cré­dit mu­tuel, la vo­lon­té d’in­dé­pen­dance du groupe Ar­kéa, qui compte en son sein le Cré­dit mu­tuel de Bre­tagne, fait ac­tuel­le­ment la une de l’ac­tua­li­té. Alain Ca­dec, pré­sident du dé­par­te­ment des Côtes-d’Ar­mor où le groupe est très im­plan­té, a sou­hai­té ré­agir par com­mu­ni­qué.

« Si le rôle des élus n’est pas de s’in­gé­rer dans le fonc­tion­ne­ment des en­tre­prises, il est évi­dem­ment de veiller au dé­ve­lop­pe­ment équi­li­bré de leurs ter­ri­toires et d’en dé­fendre les in­té­rêts ! La si­tua­tion tra­ver­sée par le groupe Ar­kéa est à ce titre symp­to­ma­tique du ré­flexe ja­co­bin qui nuit mal­heu­reu­se­ment au dy­na­misme de nos ter­ri­toires face à l’hy­per-mé­tro­pole pa­ri­sienne. Le groupe Ar­kéa est do­té d’un mo­dèle éco­no­mique ex­trê­me­ment so­lide et se trouve en ex­cel­lente san­té fi­nan­cière, comme le prouvent ses der­niers ré­sul­tats pu­bliés. Cette vi­gueur est, évi­dem­ment, due à la ri­chesse du ter­reau lo­cal bre­ton sur le­quel l’en­tre­prise s’est dé­ve­lop­pée et dis­pose dé­sor­mais de fon­da­tions ro­bustes. Il se­rait donc im­pen­sable que cette ri­chesse et les em­plois créés grâce à notre ter­ri­toire soient en grande par­tie trans­fé­rés au bé­né­fice d’un autre bas­sin éco­no­mique.

J’ap­porte donc mon plein et en­tier sou­tien aux dé­ci­sions prises par les di­ri­geants d’Ar­kéa en ce qui concerne son in­dé­pen­dance et plus par­ti­cu­liè­re­ment celles qui contri­bue­ront à un main­tien du siège en Bre­tagne ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.