Tou­risme spa­tial. Les pre­miers vols ré­gu­liers en 2019 ?

Le Télégramme - Landerneau - Lesneven - - MONDE & FRANCE -

Les deux en­tre­prises pri­vées les plus avan­cées sur le mar­ché du tou­risme spa­tial disent n’être qu’à quelques mois de leurs pre­miers vols dans l’es­pace avec des clients à bord. Vir­gin Ga­lac­tic, fon­dée par le mil­liar­daire bri­tan­nique Ri­chard Bran­son, et Blue Ori­gin, par le mil­liar­daire Jeff Be­zos, pa­tron d’Ama­zon, font la course pour être les pre­mières à fi­nir les tests. Les pas­sa­gers n’iront pas en or­bite au­tour de la Terre : leur ex­pé­rience en ape­san­teur ne du­re­ra que quelques mi­nutes. Moyen­nant un billet à 250 000 dol­lars chez Vir­gin, et d’un mon­tant in­con­nu chez Blue Ori­gin, ces nou­veaux tou­ristes se­ront pro­pul­sés à plu­sieurs di­zaines de ki­lo­mètres d’al­ti­tude, avant de re­tom­ber sur Terre. Par com­pa­rai­son, l’ISS est en or­bite à 400 km. L’ob­jec­tif est de s’ap­pro­cher ou de dé­pas­ser la ligne ima­gi­naire mar­quant le dé­but de l’es­pace, la ligne de Kar­man, à 100 km, ou bien la ligne pré­fé­rée par l’ar­mée amé­ri­caine, soit 50 miles (80 km). À cette al­ti­tude, le ciel de­vient plus noir, et la cour­bure de la Terre ap­pa­raît clai­re­ment.

AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.