Pé­trole, gaz. Un ac­cord his­to­rique en vue pour les pays de la Cas­pienne

Le Télégramme - Lorient - - Monde & France -

C’est l’épi­logue de plus de 20 ans d’éprou­vantes né­go­cia­tions avec pour en­jeux pé­trole, gaz et ca­viar : les chefs d’État de la Rus­sie, de l’Iran, du Ka­za­khs­tan, de l’Azer­baïd­jan et du Turk­mé­nis­tan ont si­gné, di­manche, un ac­cord his­to­rique dé­fi­nis­sant le sta­tut de la mer Cas­pienne. Réunis dans le port ka­zakh d’Ak­taou, les cinq pays qui bordent la Cas­pienne se sont mis d’ac­cord sur le sta­tut de cette éten­due d’eau, en plein vide ju­ri­dique de­puis la dis­so­lu­tion de l’Union so­vié­tique qui en­glo­bait alors la to­ta­li­té de ces Etats sauf l’Iran, avec le­quel exis­tait un ac­cord, au­jourd’hui ca­duc. Le nou­vel ac­cord, qui a été pré­cé­dé par une réunion des chefs de la di­plo­ma­tie des cinq pays, sa­me­di, ne de­vrait tou­te­fois pas mettre fin à toutes les dis­putes concer­nant cette mer fer­mée, la plus grande du monde de ce type.

Il de­vrait néan­moins ai­der à apai­ser les ten­sions exis­tant de longue date dans la ré­gion, qui re­cèle de vastes ré­serves d’hy­dro­car­bures, es­ti­mées à près de 50 mil­liards de ba­rils de pé­trole et près de 300 000 mil­liards m3 de gaz na­tu­rel.

Pho­to AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.