Of­fice de tou­risme. Le pu­blic au ren­dez-vous

L’of­fice de tou­risme des Val­lées est aux mains de trois dames cet été : Ma­rieCh­ris­tine Eva­no, la per­ma­nente res­pon­sable de l’agence, Lau­ra Luen­goMa­teo et Loui­son Le Floch.

Le Télégramme - Lorient - - Hennebont -

L’of­fice de tou­risme d’Hen­ne­bont, qu’il faut dé­sor­mais ap­pe­ler of­fice de tou­risme des Val­lées (celle du Bla­vet et celle du Scorff) a in­té­gré ses nou­veaux lo­caux du 1 place Foch en avril. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce nou­vel em­pla­ce­ment et sa concep­tion sont des atouts de poids.

Un sa­tis­fe­cit adres­sé aux trois agents

Si Lo­rient Tou­risme Bre­tagne Sud ne veut dé­voi­ler au­cun chiffre avant la fin de la sai­son, une ten­dance se des­sine. Le pu­blic est au ren­dez-vous et c’est un sa­tis­fe­cit qui est adres­sé par les usa­gers aux trois agents qui oeuvrent cet été : Marie-Ch­ris­tine Eva­no, la per­ma­nente res­pon­sable de l’agence; Lau­ra Luen­go-Ma­teo qui ar­rive tout droit de Ma­drid, en Es­pagne; et Loui­son Le Floch, pré­sentes du­rant la pé­riode es­ti­vale. Si l’agence dis­pose d’un RIT

Plouay

lo­caux. C’est une pause pas loin de chez soi. « Outre la do­cu­men­ta­tion, nous re­met­tons à tous les vi­si­teurs le guide in­fos pra­tiques, et grâce à lui, beau­coup d’ha­bi­tants dé­couvrent aus­si plein de choses ». Les prin­ci­pales de­mandes portent sur le pays de Lo­rient, mais le golfe du Mor­bi­han et Quimper font aus­si par­tie des quêtes d’in­fos. Les croi­sières vers Groix et les ran­don­nées pé­destres sont les su­jets de pré­di­lec­tion des vi­si­teurs.

« Nous ne man­quons pas de leur in­di­quer l’ap­pli­ca­tion qui re­groupe les sen­tiers ba­li­sés ». On peut tou­te­fois avoir un re­gret au vu de cette agence nou­velle gé­né­ra­tion dis­po­sant de nom­breux écrans de pré­sen­ta­tion du pays de Lo­rient : au­cun n’est tour­né vers l’ex­té­rieur.

L’équipe es­ti­vale de l’of­fice de tou­risme : Marie-Ch­ris­tine Eva­no, la per­ma­nente res­pon­sable de l’agence (au centre), Lau­ra Luen­go-Ma­teo (à gauche) et Loui­son Le Floch. (Re­lais in­for­ma­tion tou­ris­tique connec­té) ac­ces­sible à tous 24 heures sur 24, l’ac­cueil phy­sique reste un point im­por­tant pour les usa­gers, « avec des pics d’af­fluence les lun­dis, mar­dis et lors du mar­ché, le jeu­di ». Le nombre dé­sor­mais ré­duit de pré­sen­toir in­cite le vi­si­teur à avoir re­cours aux agents. « C’est un con­tact pri­vi­lé­gié. Ce­la ap­porte un plus, une va­leur ajou­tée. Nous les ai­dons à pré­pa­rer leur sé­jour sur place, leur mon­trant tout ce qu’il y a à faire et à voir ». Et pas qu’aux tou­ristes. Si ces der­niers sont bien pré­sents de­puis la se­conde quin­zaine de juillet, nombre d’ha­bi­tants du sec­teur fran­chissent aus­si le pas de la porte pour pré­pa­rer le sé­jour de leur fa­mille ou pro­fi­ter de la billet­te­rie des sites et de ses ré­duc­tions. Cette der­nière est l’une des ac­ti­vi­tés im­por­tantes de l’of­fice qui pro­meut éga­le­ment la Breizh Box. Et ce­la plaît même aux

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.