Sé­cu­ri­té rou­tière. Pi­qûre de pré­ven­tion

Le Télégramme - Lorient - - Bretagne - Yann Le Scor­net

Pas de grasse ma­ti­née, ce sa­me­di, pour 44 au­to­mo­bi­listes pris en in­frac­tion dans le Mor­bi­han. Confor­mé­ment à leur choix, ils ont par­ti­ci­pé à un stage de sen­si­bi­li­sa­tion aux dan­gers de la route.

« Je tiens tout de suite à vous ras­su­rer. Nous ne sommes pas là pour vous ta­per sur les doigts et vous faire une le­çon de mo­rale. Nous sommes ici pour vous sen­si­bi­li­ser aux dan­gers de la route. Pour vous rap­pe­ler que nous sommes tous des vic­times po­ten­tielles. Qu’au­cun d’entre nous, à com­men­cer par moi, sommes à l’abri de com­mettre une er­reur. Il est donc im­por­tant de ne ja­mais re­lâ­cher sa vi­gi­lance et de veiller à tou­jours bien se com­por­ter au vo­lant. Sur la route, rien n’est ano­din. La moindre in­frac­tion peut avoir des consé­quences tra­giques. Le stage de sen­si­bi­li­sa­tion au­quel vous avez ac­cep­té de par­ti­ci­per est des­ti­né à faire de vous des conduc­teurs res­pon­sables ».

Ce sa­me­di ma­tin, so­li­de­ment po­sé sur ses deux jambes, les bras croi­sés, le re­gard ré­so­lu­ment tour­né vers son au­di­toire, his­toire d’af­fi­cher son au­to­ri­té, le ca­pi­taine Ar­naud Du­rus­sel, com­man­dant de l’es­ca­dron dé­par­te­men­tal de sé­cu­ri­té rou­tière du Mor­bi­han, est en mode pré­ven­tion. Les 44 hommes et femmes qui lui font face ont été pris en in­frac­tion au vo­lant : dé­faut de cein­ture de sé­cu­ri­té, té­lé­phone à la main, re­fus de prio­ri­té… « Quand ils ont été in­ter­cep­tés, ils avaient le choix : payer une amende et perdre des points sur leur per­mis ou ac­cep­ter de suivre un stage avec, à la clé, un rap­pel à la loi », sou­ligne Lau­re­line Pey­re­fitte, pro­cu­reur de la Ré­pu­blique, à Lo­rient.

Tout le monde est res­pon­sable

Or­ga­ni­sé dans l’en­ceinte du quar­tier de gen­dar­me­rie Clis­son, à Pontivy, ce stage est le deuxième du genre pi­lo­té par le ca­pi­taine Du­rus­sel qui, sans ja­mais oc­cul­ter le ver­sant ré­pres­sion de sa mis­sion, croit aux ver­tus de la pré­ven­tion et de la pé­da­go­gie. « Nous avons un mes­sage à dé­li­vrer. Per­sonne n’est à l’abri d’un ac­ci­dent et tout le monde peut être à l’ori­gine d’un drame s’il ne fait pas at­ten­tion à son com­por­te­ment. Plus nous se­rons nom­breux à en avoir conscience et plus nous ré­dui­rons le risque d’ac­ci­dents ». « Que 44 au­to­mo­bi­listes pris en faute ac­ceptent de suivre un stage est un signe en­cou­ra­geant. Ce­la si­gni­fie qu’ils ont fran­chi une pre­mière étape et qu’ils en­tendent ré­flé­chir main­te­nant à deux fois avant de prendre la route », note de son cô­té Mi­kaël Do­ré, le sous-pré­fet. Quatre ate­liers étaient pro­po­sés : sen­si­bi­li­sa­tion aux ad­dic­tions ; aux prin­ci­pales causes d’ac­ci­dent (té­lé­phone, al­cool, stu­pé­fiants…) ; tests aux chocs à 20 km/h et tests aux ré­ac­tions au vo­lant via un lo­gi­ciel.

En pa­ral­lèle, le ca­pi­taine Du­rus­sel va pour­suivre son ac­tion de pré­ven­tion en al­lant dans les en­tre­prises, pe­tites et moyennes, qui comptent de nom­breux sa­la­riés qui passent une par­tie de leur jour­née sur les routes.

Le ca­pi­taine Ar­naud Du­rus­sel, com­man­dant de l’es­ca­dron dé­par­te­men­tal de sé­cu­ri­té rou­tière ; Lau­re­line Pey­re­fitte, pro­cu­reur, et Mi­kaël Do­ré, sous-pré­fet, ont ac­cueilli, ce sa­me­di, les 44 au­to­mo­bi­listes, dans l’en­ceinte du quar­tier Clis­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.