Le XV de France ren­ver­sé sur le fil !

France - Afrique du Sud (26-29) Cruel : le XV de France a frô­lé son pre­mier suc­cès contre l’Afrique du Sud de­puis 2009 mais a di­la­pi­dé une avance de seize points pour fi­nir par s’in­cli­ner sur un es­sai après la si­rène, sa­me­di au Stade de France (29-26) en

Le Télégramme - Loudéac - Rostrenen - - RUGBY -

La vic­toire, la vic­toire et en­core la vic­toire : les Bleus n’avaient que ce mot à la bouche cette se­maine, eux qui ne l’ont connue qu’à deux re­prises en 2018. Ils de­vront at­tendre pour en re­trou­ver le goût, bat­tus au bout d’une fin de match à sus­pense par un es­sai de Bon­gi Mbo­nam­bi à la con­clu­sion d’un grou­pé-pé­né­trant.

Ils me­naient pour­tant 23 à 9 à la 42e mi­nute après le deuxième es­sai, si­gné Ma­thieu Bas­ta­reaud. Mais, dans un pre­mier temps, ils ont lais­sé im­mé­dia­te­ment les Spring­boks re­ve­nir dans le match, en­cais­sant sur le ren­voi un es­sai « cas­quette », après un ca­fouillage de Sé­bas­tien Va­haa­ma­hi­na.

Ils n’ont en­suite qua­si­ment pas vu le bal­lon. Handre Pol­lard a ra­me­né son équipe à une lon­gueur (61e, 23-22), que Bap­tiste Se­rin (66e, 26-22) ne mette les Bleus à l’abri d’une pé­na­li­té sud-afri­caine.

La mal­adresse de Pé­naud

Seul un es­sai pou­vait alors les pri­ver d’un pre­mier suc­cès face à une na­tion de l’hé­mi­sphère Sud de­puis 2016 (Ar­gen­tine) et contre un des trois « grands » de­puis 2104 (Aus­tra­lie). Il est donc ar­ri­vé après une pé­nal­touche et une mal­adresse de Da­mian Pe­naud, sor­ti en touche bal­lon en main alors que la si­rène al­lait re­ten­tir, mais le XV de France avait dé­jà frô­lé la cor­rec­tion­nelle quelques mi­nutes plus tôt, avec un es­sai re­fu­sé aux Sud-Afri­cains pour un lé­ger en-avant de passe. Et en­core avant, seul un re­tour d’Arhur Itur­ria (69e) avait évi­té à Ches­lin Kolbe de faire pas­ser les Sprinb­goks de­vant… La dé­faite, cruelle, semble donc fi­na­le­ment lo­gique pour ces Bleus cou­ra­geux et so­li­daires en dé­fense mais qui ont man­qué de jus et de maî­trise dans la der­nière de­mi-heure. Comme sou­vent face aux na­tions du Sud.

Ils sou­hai­taient abor­der se­rei­ne­ment la suite de leur sé­rie d’au­tomne et les ren­dez-vous face à l’Ar­gen­tine, sa­me­di pro­chain à Lille, et aux Fid­ji (24 no­vembre au Stade de France) ? Ils se préparent au contraire à af­fron­ter les Pumas dans l’obli­ga­tion d’al­ler cher­cher une vic­toire qu’ils n’ont goû­tée qu’à deux re­prises (en neuf matches) en 2018, la pre­mière an­née de Jacques Bru­nel au poste de sé­lec­tion­neur. Ils ont même en­cais­sé leur cin­quième dé­faite d’af­fi­lée (une dans le Tour­noi, trois en Noua­vant velle-Zé­lande en juin) pour en­ta­mer une longue sai­son qui les mè­ne­ra à la Coupe du monde 2019 au Ja­pon.

Un bon dé­part mais…

Ils étaient pour­tant bien par­tis, étouf­fant d’en­trée de match les Spring­boks, pré­sents en dé­fense et dans le jeu au sol (deux bal­lons « grat­tés » dans le pre­mier quart d’heure), pour me­ner ra­pi­de­ment 6 à 0 par la botte de Bap­tiste Se­rin (7e et 10e, 6-0). Avec un plan de jeu simple, qui a fait la part belle au jeu au pied de pres­sion et d’oc­cu­pa­tion, or­ches­tré par Ca­mille Lo­pez, de re­tour à l’ou­ver­ture après un an et de­mi d’ab­sence.

Lo­pez, jus­te­ment, a ins­crit un drop qui a permis au XV de France d’éga­li­ser (34e, 9-9) mais il aus­si gâ­ché une im­mense oc­ca­sion d’es­sai en ta­pant à suivre à cinq mètres de l’en-but spring­bok au lieu de ser­vir Ma­thieu Bas­ta­reaud (18e).

Ted­dy Tho­mas, n’a pas non plus le­vé la tête et pour voir deux par­te­naires com­plè­te­ment dé­mar­qués à l’en­trée des 22 mètres sud-afri­cains après un sla­lom de qua­rante mètres. Heu­reu­se­ment sans consé­quence : dans la fou­lée, Guil­hem Gui­ra­do s’est ex­trait d’un grou­pé-pé­né­trant pour ins­crire le pre­mier es­sai (37e, 16-9).

Deux mi­nutes après la pause, Bas­ta­reaud a donc ré­ci­di­vé pour l’es­sai qui sem­blait lan­cer les Bleus, dans un Stade de France dé­gar­ni (45.000 per­sonnes en­vi­ron) mais prompt à s’en­flam­mer, vers une vic­toire ca­pi­tale et fon­da­trice. Celle-ci at­ten­dra.

Bon­gi Mbo­nam­bi et les Sud-Afri­cains ont cru­ci­fié les Bleus dans les der­nières se­condes. Pho­to EPA/MAXPPP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.