Re­trai­tés. 250 ma­ni­fes­tants dans la rue

Le Télégramme - Morlaix - - MORLAIX -

Ce jeu­di ma­tin, ré­pon­dant au mot d’ordre de mo­bi­li­sa­tion na­tio­nale, ils étaient 250 re­trai­tés réunis de­vant le kiosque, à l’ap­pel de trois syn­di­cats lo­caux FSU, FO et CGT. Les ma­ni­fes­tants vou­laient rap­pe­ler « que les re­trai­tés sont so­li­daires, mais pas vaches à lait ».

Alors que les ma­ni­fes­tants se re­grou­paient au­tour du kiosque, Jean-Yvon Ol­li­vier a pris la pa­role au nom du col­lec­tif des re­trai­tés CGT du pays de Mor­laix. Pro­tes­tant contre le dis­cours du gou­ver­ne­ment « qui les dé­signe comme boucs émis­saires res­pon­sables de la si­tua­tion éco­no­mique et so­ciale du pays » et qui consi­dère « les re­trai­tés somme des nan­tis cou­pables de vivre aux dé­pens de leurs en­fants et des ac­tifs », il rap­pe­lait que « le taux de pau­vre­té des re­trai­tés ne cesse d’aug­men­ter, et que 17 % d’entre eux sur­vivent avec moins de 600 € par mois ».

Pour une « prise en charge hu­maine de la vieillesse »

An­nu­la­tion de la hausse de la CSG, fin du gel et re­va­lo­ri­sa­tion des pen­sions étaient le mot d’ordre de cette ma­ni­fes­ta­tion. Mais les re­ven­di­ca­tions al­laient au-de­là, poin­tant aus­si la lutte né­ces­saire « pour dé­non­cer les condi­tions de tra­vail et d’ac­cueil dans les Eh­pad » et ré­cla­mer une meilleure « prise en charge hu­maine de la vieillesse et de per­sonnes dé­pen­dantes ».

Le cor­tège s’est en­suite mis en route vers la per­ma­nence de San­drine Le Feur, où les ma­ni­fes­tants ont dé­po­sé leur mo­tion dans la boîte aux lettres à l’at­ten­tion de la dé­pu­tée, avant de pour­suivre leur marche dans le calme vers la sous-pré­fec­ture.

250 re­trai­tés sont des­cen­dus dans la rue pour pro­tes­ter « contre la hausse de 25 % de la CSG : une in­jus­tice qui concerne 60 % d’entre eux ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.