Un peu plus qu’un duel d’outsiders

Le Télégramme - Morlaix - - HIPPISME -

Der­rière les poids lourds es­pa­gnol et por­tu­gais, les deux outsiders du groupe B, le Ma­roc et l’Iran, ne veulent pas se conten­ter de jouer les fi­gu­rants. Le sé­lec­tion­neur por­tu­gais de l’Iran Car­los Quei­roz a ex­pli­qué jeu­di « ne pas ac­cep­ter » que les chances ira­niennes soient « ré­duites à néant », même si l’Iran n’a plus ga­gné un match de Mon­dial de­puis 20 ans.

Et son ho­mo­logue Her­vé Re­nard a, lui, af­fir­mé que le Ma­roc, qui compte dans ses rangs des joueurs de ta­lent comme Meh­di Be­na­tia ou You­nès Bel­han­da, n’était « pas une pe­tite équipe ». La ren­contre au­ra éga­le­ment une forte charge géo­po­li­tique, entre la rup­ture des re­la­tions di­plo­ma­tiques entre les deux pays et les sanc­tions amé­ri­caines contre Té­hé­ran.

Her­vé Re­nard et les Ma­ro­cains entrent dans leur Mon­dial face à l’Iran.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.