MOR­LAIX

Un clip pour dé­non­cer la fer­me­ture d’une classe

Le Télégramme - Morlaix - - MORLAIX - Sur le­te­le­gramme.fr voir la vi­déo

L’ école Gam­bet­ta de­vrait fer­mer une classe à la ren­trée pro­chaine : ain­si en a dé­ci­dé la carte sco­laire de fé­vrier der­nier. Pour dé­non­cer cette si­tua­tion pé­na­li­sante, qui ne comp­ta­bi­li­sait pas l’ef­fec­tif de la classe Ulis, les pa­rents d’élèves ont eu l’idée d’un clip. Jeu­di 14 juin, dans la cour de ré­cré, l’heure était au tour­nage. L’école pri­maire et ma­ter­nelle Gam­bet­ta compte 76 élèves ré­par­tis en quatre classes, aux­quels s’ajoutent dix élèves bé­né­fi­ciant d’une sco­la­ri­sa­tion adap­tée au sein de la classe Ulis (Uni­té lo­ca­li­sée pour l’in­clu­sion sco­laire). Soit 86 en­fants. Pour­tant, la carte sco­laire de fé­vrier der­nier a dé­ci­dé d’une fer­me­ture de poste, sur une base de 76 élèves, l’ef­fec­tif Ulis n’étant pas comp­ta­bi­li­sé. « Une aber­ra­tion » pour les pa­rents d’élèves, par­mi les­quels Sé­bas­tien Por­tier et Mor­gane Pré­mel, qui craignent que la fer­me­ture de classe « ne per­mette plus les temps d’in­clu­sion des élèves Ulis, qui re­pré­sentent ici 12 % de l’ef­fec­tif ! »

Dans une école qui ac­cueille éga­le­ment de nom­breux de pri­mo- ar­ri­vants, avec des be­soins spé­ci­fiques de maî­trise de la langue, l’ef­fet cu­mul est im­por­tant : le sui­vi per­son­na­li­sé se trou­ve­rait me­na­cé par la sup­pres­sion de poste. « On au­rait des classes à triple ni­veau, de 27 ou 28 en­fants. Une si­tua­tion pé­na­li­sante et bien com- pli­quée pour des en­fants qui ont be­soin d’une at­ten­tion par­ti­cu­lière », dé­plorent les pa­rents d’élèves. Un clip en mots et en danse Plu­tôt que des ban­de­roles à l’en­trée de l’école, dé­non­çant la fer­me­ture de classe, les pa­rents ont choi­si de jouer la carte de l’op­ti­misme. Com­ment ? En pri­vi­lé­giant un mes­sage vi­suel po­si­tif et en fé­dé­rant les en­fants sur le tour­nage d’un clip pour leur école. Une chouette idée souf­flée par Ju­lie, ma­man d’élève… et ca­me­ra­man. Elle était donc jeu­di 14 juin, sur place, pour tour­ner les images. Après avoir fil­mé in­di­vi­duel­le­ment les élèves écri­vant au ta­bleau « un mot re­pré­sen­tant leur école », elle les a retrouvés dans la cour, avec leurs en­sei­gnants, le temps d’une ré­créa­tion en mu­sique. Fil­mée sous tous les angles, cette joyeuse im­pro­vi­sa­tion dan­sée sur les pa­roles de l’une chanson de Grand Corps ma­lade, « Les mots », se­ra la base du clip qui se­ra mon­té et mis en ligne ces pro­chains jours.

Et ha­sard du ca­len­drier : après des mois à es­sayer de se faire en­tendre, l’école a re­çu cette se­maine con­fir­ma­tion que les dix élèves Ulis se­ront fi­na­le­ment comp­ta­bi­li­sés dans l’ef­fec­tif glo­bal de la ren­trée. « Avec un solde de nou­velles ins­crip­tions/dé­parts qui de­vrait se main­te­nir po­si­tif en sep­tembre, cette an­nonce a re­don­né une lueur d’es­poir », se ré­jouit la di­rec­trice de l’école, Vir­gi­nie Men­guy-Schü­wer, qui es­père bien que ce nou­veau cal­cul pèsera dans la ba­lance, fin juin lors de la nou­velle com­mis­sion. « À Gam­bet­ta, on vit une di­ver­si­té cultu­relle, les en­fants ont une ou­ver­ture d’es­prit ex­tra­or­di­naire ! Lais­sons-leur la chance de trou­ver leur place… », ajoute- elle. D’ici là, le clip fe­ra peut-être pas­ser le mes­sage ?

Tan­tôt ti­mides ou plus acro­ba­tiques, les en­fants se sont dé­han­chés sur la chanson « Les mots », de Grand corps ma­lade, fil conduc­teur du clip tour­né hier pour de­man­der le main­tien d’une classe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.