Da­niel Pi­col. Hom­mage des com­mu­nistes

Le Télégramme - Quimperlé - - QUIMPERLÉ. SPORTS -

Les com­mu­nistes des pays de Quim­per­lé et Concarneau adressent un der­nier sa­lut fra­ter­nel à Da­niel Pi­col, qui vient de dis­pa­raître. Long­temps adhé­rent du Par­ti com­mu­niste, di­ri­geant ré­gio­nal de la CGT Che­mi­not, il fut le re­pré­sen­tant re­con­nu et res­pec­té de son syn­di­cat au Ce­ser et pré­sident de la Com­mis­sion trans­port.

Dé­fen­seur du trans­port fer­ro­viaire, il fut la pierre an­gu­laire des Co­mi­tés de dé­fense des gares de Quim­per­lé et Ro­spor­den.

Les usa­gers de la SNCF, nos ter­ri­toires lui doivent beau­coup, comme à toutes celles et à tous ceux qui se sont op­po­sés aux ten­ta­tives de dé­pré­cia­tion des po­li­tiques pu­bliques du trans­port.

Le com­bat qu’il a conduit dans les an­nées 90 entre en ré­so­nance avec les luttes d’au­jourd’hui pour la pré­ser­va­tion des ser­vices pu­blics et no­tam­ment la dé­fense de la SNCF. Lors d’une de ses der­nières in­ter­ven­tions pu­bliques Da­niel Pi­col di­sait « il ne faut ja­mais bais­ser la garde ». Ne t’in­quiète pas, nous ne la bais­se­rons pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.