TILLY-SAB­CO, C’EST FI­NI

Pla­cée en re­dres­se­ment ju­di­ciaire de­puis le 27 mars, l’usine Tilly-Sab­co In­ter­na­tio­nal, à Guer­les­quin (29), n’a pas trou­vé de re­pre­neur. C’est la fin de l’en­tre­prise em­blé­ma­tique de Guer­les­quin qui ne comp­tait plus que 63 sa­la­riés.

Le Télégramme - Quimperlé - - LA UNE - Mo­nique Ké­ro­mnès

Pla­cée en re­dres­se­ment ju­di­ciaire de­puis le 27 mars, l’usine Tilly-Sab­co In­ter­na­tio­nal, à Guer­les­quin (29), n’a pas trou­vé de re­pre­neur. C’est la fin de l’en­tre­prise em­blé­ma­tique de Guer­les­quin qui ne comp­tait plus que 63 sa­la­riés.

Tilly-Sab­co à Guer­les­quin, c’est ter­mi­né. Les sa­la­riés ont ap­pris ce lun­di 16 avril qu’au­cune offre de re­prise de l’en­tre­prise n’avait été dé­po­sée. De­ve­nue Tilly-Sab­co In­ter­na­tio­nal en jan­vier 2017, la so­cié­té a été pla­cée en re­dres­se­ment ju­di­ciaire le 27 mars der­nier. Les éven­tuels can­di­dats à la re­prise avaient jus­qu’au vendredi 13 avril, 17 h, pour se ma­ni­fes­ter.

LDC ra­chè­te­rait le ma­té­riel

Seul le vo­lailler LDC a fait une pro­po­si­tion : celle de ra­che­ter le ma­té­riel de la chaîne de fa­bri­ca­tion de sau­cisses. « Il est éga­le­ment prêt à re­prendre quelques sa­la­riés mais on ne sait pas com­bien ni à quel en­droit », a lâ­ché, ce lun­di mi­di, Na­dine Le Guen, re­pré­sen­tante du per­son­nel au CE. L’ad­mi­nis­tra­teur ju­di­ciaire se ren­dra ce mar­di 17 avril sur place, à Guer­les­quin, pour un co­mi­té d’en­tre­prise et ren­con­trer les 64 sa­la­riés.

Fin de l’usine

Certes, la li­qui­da­tion n’est pas en­core de­man­dée et en­core moins pro­non­cée. La pé­riode d’ob­ser­va­tion court jus­qu’au 22 mai. « On n’at­ten­dra sur­ement pas la fin du dé­lai », a in­di­qué l’avo­cate de l’en­tre­prise, Va­lé­rie Lé­ger. Cette jour­née de lun­di, der­nier jour de pro­duc­tion pour les sa­la­riés de TillySab­co In­ter­na­tio­nal, a donc son­né comme la fin de l’usine em­blé­ma­tique de Guer­les­quin.

Créée en 1954 par Jacques Tilly, l’en­tre­prise a em­ployé jus­qu’à 800 per­sonnes dans les an­nées 80. Avant de connaître de nom­breux re­vers éco­no­miques et cinq dé­pôts de bi­lan.

63 sa­la­riés

Tilly Sab­co, dont l’ac­ti­vi­té prin­ci­pale était l’abat­tage de pou­let et la congé­la­tion pour des pro­duits des­ti­nés à l’ex­port, a été re­prise en dé­cembre 2016 par le groupe néer­lan­dais Weg­dam qui a re­non­cé à cette ac­ti­vi­té his­to­rique pour se concen­trer sur la fa­bri­ca­tion de sau­cisses des­ti­nées elles aus­si à l’ex­port. Mais face à la concur­rence de pays pra­ti­quants des prix plus bas, comme le Bré­sil, TillySab­co In­ter­na­tio­nal n’a pas ré­sis­té. De­puis plu­sieurs se­maines, l’usine qui compte 63 sa­la­riés tour­nait au ra­len­ti. Du chô­mage par­tiel avait été mis en place.

Pho­to Claude Prigent

De­puis plu­sieurs se­maines, l’usine qui compte 63 sa­la­riés tour­nait au ra­len­ti. Du chô­mage par­tiel avait été mis en place. .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.