Vi­déos vi­rales, le trop-plein d’émo­tion

Le Télégramme - Quimperlé - - DÉBATS - Anne Les­sard

Le coup de gueule d’une Bre­tonne, un our­son brun en per­di­tion, un gar­çon­net dé­pri­mé. Que cachent ces vi­déos qui mo­no­po­lisent l’at­ten­tion d’un large pu­blic sur les ré­seaux ?

À 7 ans, pré­su­mé har­ce­lé par un ca­ma­rade d’une école pri­vée de l’Aisne, Lu­cas confie son en­vie de mou­rir à une ca­mé­ra. Ces images mises en ligne par sa fa­mille, deux jours avant la jour­née na­tio­nale contre le har­cè­le­ment sco­laire sur Twit­ter, ont de­puis été vi­sion­nées plus d’un mil­lion de fois, par­ta­gées et li­kées ! Un « suc­cès » qu’ex­plique le re­cours à l’un des in­gré­dients de la vi­ra­li­té : l’émo­tion. Ici, la peur, l’in­sé­cu­ri­té. Or, la vi­déo a été tour­née à la mai­son alors qu’une plainte a été dé­po­sée dès oc­tobre, une au­di­tion pré­vue à la gen­dar­me­rie, et des me­sures adop­tées par l’école… Des images pour rien ? Pour quoi ? Clau­dine ne se pose pas la ques­tion : « Il est vrai­ment temps de prendre le su­jet au sé­rieux et vite, ça dé­truit des gens à vie ! ». L’émo­tion ap­pelle l’émo­tion.

Même res­sort - l’émo­tion - pour la vi­déo du pe­tit ours po­laire cra­pa­hu­tant en Rus­sie pour re­joindre sa mère. Par­ta­gée sur YouTube par Vi­ralHog, elle a été vi­sion­née plus de 15 mil­lions de fois. Sauf que ces images ne sont pas aus­si char­mantes qu’elles pa­raissent. « Der­rière la vi­déo de cet our­son si mi­gnon, un drone très dé­ran­geant » re­grette So­lène, en écho aux in­quié­tudes d’une bio­lo­giste amé­ri­caine. Et der­rière le drone, un bu­si­ness plus que des Bi­sou­nours…

L’ex­pres­sion d’un ras-le-bol !

La bre­tonne Ja­cline, elle, surfe avec sa vi­déo coup de gueule, sur la co­lère. En ligne de mire : les me­sures « an­ti conduc­teurs » dont la hausse du prix du ga­zole.

En deux se­maines, sa vi­déo de 4’37 a at­teint près de 5,9 mil­lions de vues et plus de 220 000 par­tages sur Fa­ce­book. Ja­cline, « di­rec­trice de re­cherche sur une mé­dium­ni­té ou­bliée, l’ec­to­plas­mie », rap­pelle Nick - en fait hyp­no­thé­ra­peute - in­carne dé­sor­mais la grogne so­ciale. « Son cre­do ? Râ­ler ! » Sa convic­tion ? Le peuple est ca­pable de se fé­dé­rer tout seul, sans « puis­sants » ni syndicats. « Cette dame est pro­ba­ble­ment sin­cère », es­time Jules, mais « il s’agit là d’un mou­ve­ment po­pu­liste ! ». « Le pou­ja­disme a un vi­sage », pour­suit Fran­çois. Ami Pod ap­prouve : « Elle pro­pose quoi cette brave dame prête à faire la ré­vo­lu­tion ? ». In­tri­gués, Yoan, Vincent, Ch­ris­tophe et Alain ont donc fouillé, dé­ter­ré des tweets, ex­hu­mé des vi­déos sur celle qu’ils consi­dèrent « adepte de cer­taines théo­ries du com­plot. Après, ce n’est pas tant elle qui est à blâ­mer, mais plu­tôt ceux qui ont vu dans sa vi­déo un acte de ré­sis­tance ci­toyenne ! ». Pas de quoi dé­sta­bi­li­ser Ger­maine (« Vous êtes une grande dame ! ») Ch­ris­telle, Za­za ou Ch­ris­tian : « Bravo ma­dame ! Je pense que les Fran­çais se­raient bien ins­pi­rés de se ré­veiller… ». « Cette dame dit tout fort ce que 90 % des Fran­çais pensent ! », af­firme An­dré. « Tout fort et sans nuance ? Une trum­piste ! », ana­lyse Co­co. « Sale temps pour la pla­nète ! » en dé­duit Joël qui pré­fé­re­rait la ré­flexion à l’ex­pres­sion d’une émo­tion brute.

Cap­ture d’écran

La Bre­tonne Ja­cline Mou­raud a pu­blié un « coup de gueule » sur la hausse du prix du car­bu­rant en vi­déo sur Fa­ce­book. Il a été mas­si­ve­ment par­ta­gé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.