Des zips s’ex­posent au salon de thé

Le Voix - Le Bocage - - Aunay - Villers -

Sa­me­di 9 sep­tembre s’est ou­vert l’avant-der­nière des ex­po­si­tions pro­po­sées de­puis deux ans par l’as­so­cia­tion Réa­li­té Art Ac­tuel - His­toire et Pa­tri­moine à l’es­pace ga­le­rie salon de thé So’Frian­dises. L’ar­tiste Agnès Ran­cier Pi­card, dont le tra­vail a été maintes fois ex­po­sé en France et à l’étran­ger, y pré­sen­te­ra jus­qu’au 31 oc­tobre quelques-unes de ses oeuvres is­sues de sa sé­rie sur les fer­me­tures éclairs « Zips » .

Des ap­pa­rences trom­peuses

« Ce tra­vail consti­tue une ex­tra­po­la­tion d’une pré­cé­dente sé­rie « Dé­chi­rures » que j’ai fi­ni par trou­ver trop fi­gées. La fer­me­ture éclair, elle, est mo­du­lable. Elle oblige le spec­ta­teur à prendre par­ti. La fer­me­ture s’ouvre-t-elle ? Se ferme-t-elle ? » ex­plique l’ar­tiste aux vi­si­teurs. Agnès Ran­cier Pi­card, qui se consacre en­tiè­re­ment à son art de­puis 1993, s’y in­ter­roge (et nous in­ter­roge) sur la pro­blé­ma­tique de la struc­ture de l’es­pace in­té­rieur et ex­té­rieur, le dé­voi­le­ment, l’in­tros­pec­tion, l’être et le pa­raître. Ses oeuvres, ins­pi­rées du peintre Bar­nett New­mann, sa­tu­rées de lu­mière, de ma­tière, cou­leurs et contrastes dé­sta­bi­lisent à des­sein le spec­ta­teur qu’elles amènent à ré­agir, à s’im­pli­quer dans la lec­ture de l’oeuvre. « Cette sé­rie re­lève du non-dit, du ca­ché, des ap­pa­rences trom­peuses, tout le jeu du vrai ou du se­cret où la ver­ti­ca­li­té des zips re­joint un sen­ti­ment d’élé­va­tion, de mys­ti­cisme » sou­ligne Ré­gis Bo­drug, pré­sident de Réa- li­té Art Ac­tuel.

Une col­la­bo­ra­tion fruc­tueuse

Ins­tal­lée à Villers- Bo­cage de­puis 2015, So­phie Jean, la pé­tillante pro­prié­taire de So’Frian­dises se ré­jouit de son par­te­na­riat avec Réa­li­té Art Ac­tuel « Dès l’ouverture de la bou­tique, j’ai eu l’en­vie d’ou­vrir l’es­pace salon de thé à des ex­po­si­tions. Ré­gis Bo­drug, un de mes clients, m’a alors pro­po­sé ce par­te­na­riat avec Réa­li­té Art Ac­tuel. D’ici la fin 2017, nous au­rons or­ga­ni­sé 12 ex­po­si­tions qui ont fait le bon­heur de mes clients », nous ex­plique So­phie qui, forte de cette ex­pé­rience de deux ans, compte bien conti­nuer long­temps d’ac­cueillir des ex­po­si­tions dans son salon de thé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.