LE flop DE LA SE­MAINE

Le Voix - Le Bocage - - Des Pavés Dans La Vire -

MA­NI­FES­TA­TION. Ils étaient presque 200 le 12 sep­tembre, et plus qu’une soixan­taine ce jeu­di 21 sep­tembre à se ras­sem­bler contre la loi tra­vail. À l’ap­pel des syn­di­cats Sud, CGT et de la FSU, une ma­ni­fes­ta­tion était pré­vue au pied de la Porte-Hor­loge à Vire en fin de jour­née après celle or­ga­ni­sée à Caen. Les Bo­cains ont quelque peu bou­dé l’ini­tia­tive, sa­chant qu’à ce mo­ment-là, il pleu­vait. Pour au­tant, les syn­di­ca­listes, qui ont fait le choix de ne pas dé­fi­ler en ville, ont por­té haut et fort leurs re­ven­di­ca­tions, épin­glant le pré­sident de la Ré­pu­blique sur les cinq dan­gers qu’il fait pla­ner sur le pays : la re­mise en cause de la hié­rar­chie des normes, les fa­ci­li­tés de li­cen­cie­ments, la sup­pres­sion des CHSCT, la fu­sion des ins­tances re­pré­sen­ta­tives du per­son­nel au sein des en­tre­prises, la dé­ré­gu­la­tion des CDD et de l’in­té­rim. Les syn­di­cats font des pro­po­si­tions et de­mandent le rem­bour­se­ment des aides pu­bliques faites aux en­tre­prises sans contre­par­tie, la mise en place du par­tage du temps de tra­vail, une aug­men­ta­tion de re­ve­nu pour tous, ain­si que l’ac­cès au CDI pour tous. D’une seule voix, les syn­di­cats re­fusent : « Ce Ma­cron des bois qui prend aux pauvres pour don­ner aux riches. Nous re­ven­di­quons que le pou­voir po­li­tique ne soit plus un ins­tru­ment au ser­vice des ca­pi­ta­listes, mais l’ex­pres­sion d’une vé­ri­table dé­mo­cra­tie » . POUR L’HEURE, IL N’A PAS ÉTÉ ÉVO­QUÉ L’OR­GA­NI­SA­TION D’UN NOU­VEAU RAS­SEM­BLE­MENT.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.