Il n’y a plus de sai­sons pour pas­ser com­mande

Avec des tem­pé­ra­tures qui baissent, c’est le mo­ment de ral­lu­mer son chauf­fage. Et si vous n’avez pas en­core rem­pli votre cuve de fioul, n’ayez crainte il n’est pas en­core trop tard.

Le Voix - Le Bocage - - Bocage Actualités - Paul Le Meur

« Le meilleur mo­ment pour ache­ter du fioul, c’est quand il n’y en a plus dans la cuve » .

Des pa­roles pleines de sa­gesse que l’on doit at­tri­buer à M. Lab­bé, di­ri­geant de la so­cié­té Lab­bé Cou­ture Fioul ba­sé à Au­nay-sur-Odon. Pour le spé­cia­liste du fioul, dans le mé­tier de­puis 20 ans, il n’y a plus de bonne pé­riode pour s’ap­pro­vi­sion­ner en fioul. « Prendre son fioul en juillet-août, c’était bon il y a 10 ans. Les prix évo­luent de ma­nière très ra­pide dé­sor­mais, on ne peut ja­mais pré­voir le prix d’un jour à l’autre. Ceux qui vous disent le contraire sont des men­teurs. »

La se­maine der­nière, le fioul a pris 7 % de hausse en a peine trois jours, « à cause des ou­ra­gans dans le golf du Mexique » , re­lève M. Lab­bé. « Con­trai­re­ment à l’es­sence, qui met tou­jours plu­sieurs jours avant de connaître une hausse, le prix du fioul évo­lue en a peine quelques heures. Un évé­ne­ment à 8 h va avoir une in­ci­dence sur le prix du fioul à 13 h. Ce n’est pas le cas dans les sta­tions-ser­vice. » Et pour ceux qui sont en­core scep­tiques, M. Lab­bé a un ar­gu­ment ir­ré­fu­table. « En 2016, le meilleur mo­ment pour rem­plir sa cuve de fioul c’était au­tour du 15 fé­vrier, avec pen­dant une jour­née un prix si­tué en des­sous de 500 € (N.D.L.R : prix pour 1 000 litres). Au­jourd’hui (N.D.L.R : la se­maine der­nière) le prix se si­tue au­tour de 700 €. »

7 % de hausse La faute des mé­dias ?

Se­lon M. Lab­bé, cette croyance po­pu­laire qui per­dure, c’est aus­si à cause des mé­dias. « Il y a énor­mé­ment de jour­naux té­lé­vi­sés qui font des su­jets l’été sur le fait que ce soit le mo­ment de rem­plir sa cuve de fioul, et ces su­jets ont énor­mé­ment d’in­fluence sur les clients. Quand on voit un su­jet sur le prix du fioul, on sait que le té­lé­phone va se mettre à son­ner sans ar­rêt. »

Pas de vé­ri­té sur le fioul donc.

La seule so­lu­tion pour pro­fi­ter des meilleurs prix, guet­ter le cours en per­ma­nence, ou bien at­tendre de ne plus en avoir dans notre cuve, comme nous le conseille M. Lab­bé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.