La ma­gie au ser­vice de la pé­da­go­gie

Sa­me­di 30 sep­tembre, l’Aipos lan­ce­ra sa sai­son cultu­relle avec un spec­tacle de l’as­so­cia­tion M’Agis à la salle pa­rois­siale de Saint-Georges d’Au­nay à 17 h.

Le Voix - Le Bocage - - Aunay - Villers - Anaïs Ber­nard

Saint-George- d’Au­nay.

Créée en 2012, l’as­so­cia­tion nor­mande M’Agis ef­fec­tue un tra­vail de ma­gie so­ciale en France et à tra­vers le monde au­près de po­pu­la­tions en si­tua­tion en grandes dif­fi­cul­tés. « De­puis cinq ans, nous nous sommes ren­dus dans 15 pays dif­fé­rents en Afrique, Asie ou Amé­rique cen­trale. Nous sommes al­lés dans des or­phe­li­nats ou dans des bi­don­villes. En France, nous in­ter­ve­nons au­près des mi­grants, des per­sonnes han­di­ca­pées… »

, ex­plique Ré­mi Da­vid, pré­sident de l’as­so­cia­tion.

Sur place, un ou plu­sieurs ma­gi­ciens bé­né­voles ef­fec­tuent un spec­tacle et pro­posent par la suite des ate­liers d’ini­tia­tion. « Le spec­tacle offre un mo­ment d’émer­veille­ment pour des en­fants et des adultes dont le quo­ti­dien est très dif­fi­cile. On fait des tours qui fas­cinent afin d’of­frir un mo­ment de joie né­ces­saire à ce pu­blic. »

La ma­gie, un lan­gage uni­ver­sel

Les ate­liers qui suivent les spec­tacles ont eux une di­men­sion plus pé­da­go­gique plus

pé­da­go­gique. « Nous ini­tions les en­fants à la ma­gie en leur ap­pre­nant des pe­tits tours as­sez simple. Le but est en­tiè­re­ment pé­da­go­gique et per­met de mon­trer aux en­fants qu’en

tra­vaillant, on peut de­ve­nir ma­gi­cien. Et puis lors des ate­liers, le pu­blic change. Le

lien est plus in­di­vi­duel. » Par le biais de l’ap­pren­tis­sage, les bé­né­voles sou­haitent va­lo­ri­ser la confiance en soi des en­fants qui as­sistent aux ate­liers. Et pour que la ma­gie conti­nue d’opé­rer après le pas­sage de l’as­so­cia­tion, les membres offrent aux struc­tures la « M’Agis box », conte­nant tout le ma­té­riel né­ces­saire pour que les ap­pren­tis ma­gi­ciens conti­nuent à s’en­traî­ner.

Afin de se rendre au­près des

pu­blics en be­soin, l’as­so­cia­tion est en contact avec de grandes ONG telles que la Croix-Rouge mais éga­le­ment des ONG plus

lo­cales. « On es­saye vrai­ment de créer un lien spé­cial avec les gens que l’on ren­contre. C’est pour­quoi, on reste sou­vent dé­jeu­ner sur le lieu de notre in­ter­ven­tion. De plus, ce qui est bien avec la ma­gie, c’est son cô­té uni­ver­sel. Il n’y a pas de be­soin de par­ler la même langue pour ap­pré­cier un spec­tacle de ma­gie ». Le spec­tacle du sa­me­di 30 sep­tembre se­ra donc l’oc­ca­sion pour l’Aipos de sen­si­bi­li­ser le pu­blic à l’ac­tion de l’as­so­cia­tion M’Agis qui fonc­tionne uni­que­ment grâce aux dons.

Si vous êtes en quête d’émer­veille­ment, lais­sez-vous gui­der, le temps d’un voyage ma­gique, par Ré­mi Da­vid, pré­sident de l’as­so­cia­tion et ma­gi­cien bé­né­vole.

L’as­so­cia­tion M’Agis se pro­duit au­près d’en­fants et d’adultes en si­tua­tion de grandes dif­fi­cul­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.