Le do­maine pour­rait de­ve­nir un gîte équestre de haut stan­ding

Le Voix - Le Bocage - - De La Vire Au Noireau - M.T

Le Dé­par­te­ment du Cal­va­dos a pré­sen­té il y a quelques jours son Plan che­val 2017-2021 (Lire par ailleurs). Par­mi les pro­jets d’amé­na­ge­ments : le châ­teau de Pon­té­cou­lant qui pour­rait de­ve­nir un gîte équestre de haut stan­ding.

Il faut sau­ver le do­maine de Pon­té­cou­lant. C’est la mis­sion du Dé­par­te­ment du Cal­va­dos et de Con­dé-en-Nor­man­die. En dé­fi­cit de fonc­tion­ne­ment de­puis quelques an­nées, les élus veulent lui don­ner un se­cond souffle.

« Nous al­lons lan­cer un ap­pel à pro­jets afin de conver­tir le châ­teau, pro­prié­té dé­par­te­men­tale, en un gîte équestre de haut stan­ding. La ré­flexion est en­ga­gée de­puis plus de deux ans avec Con­dé-en-Nor­man­die », an­nonce le Dé­par­te­ment du Cal­va­dos.

Le do­maine est idéa­le­ment lo­ca­li­sé. « Il est si­tué sur l’iti­né­raire de la che­vau­chée de Guillaume le con­qué­rant. »

Cet iti­né­raire de ran­don­née équestre long de 208 km re­lie la Baie des Veys (Gé­fosse-Fon­te­nay) à Fa­laise. Ce par­cours em­prunte en par­tie le tra­cé de la che­vau­chée de Guillaume le Con­qué­rant qu’il em­prun­ta en 1047 pour ral­lier en moins d’une jour­née Va­lognes à Fa­laise.

« Ce châ­teau pré­sente tous les atouts né­ces­saires, dont des es­paces construc­tibles, pour ins­tal­ler des box. Il a éga­le­ment une ca­pa­ci­té d’hé­ber­ge­ment im­por­tante », ajoute-t-on au Dé­par­te­ment.

Dé­ve­lop­per la fré­quen­ta­tion

Le Dé­par­te­ment verse chaque an­née une sub­ven­tion pour le fonc­tion­ne­ment du do­maine. Ce der­nier est gé­ré de­puis peu par Con­dé-en-Nor­man­die.

Il y a un an, la com­mune nou­velle dé­ci­dait de re­prendre la ges­tion du do­maine pen­dant deux an­nées. La ges­tion com­prend le fonc­tion­ne­ment et l’ani­ma­tion de vaste es­pace avec mu­sée et châ­teau où der­rière les portes, meubles et ob­jets fa­mi­liers tra­duisent le mode de vie aris­to­cra­tique au 19e siècle.

« Nous avons deux ans pour tra­vailler sur un pro­jet tou­ris­tique et éco­lo­gique », ex­pli­quait en no­vembre 2016, Pas­cal Al­li­zard, maire de Con­déen-Nor­man­die à l’époque.

Dé­but 2017, pour dé­ve­lop­per la fré­quen­ta­tion, la com­mune nou­velle a lan­cé de nou­velles ani­ma­tions comme l’en­quête au châ­teau en vi­sant un pu­blic fa­mi­lial et jeune.

Quel fi­nan­ce­ment ?

Les fi­nances du Dé­par­te­ment ne per­mettent pas d’as­su­rer à 100 % le pro­jet. Les élus veulent s’ap­puyer sur le fonds de re­vi­ta­li­sa­tion d’Ho­ney­well. Le site a fer­mé en 2013 à Con­dé-surNoi­reau.

Le fonds de re­vi­ta­li­sa­tion s’im­pose aux en­tre­prises qui pro­cèdent à des li­cen­cie­ments col­lec­tifs. Ces conven­tions sont des­ti­nées à sou­te­nir l’ac­ti­vi­té éco­no­mique du bas­sin d’em­ploi tou­ché par ces li­cen­cie­ments. Ces conven­tions ap­portent des fi­nan­ce­ments au dé­ve­lop­pe­ment des en­tre­prises du bas­sin d’em- ploi mis en dif­fi­cul­té.

Der­nier dé­tail, pas des moindres, et qui pour­rait faire ca­po­ter le pro­jet : le legs qui pos­sède des clauses par­ti­cu­lières. Le site de Pon­té­cou­lant ap­par­tient au Dé­par­te­ment de­puis 1896 et son legs par la der­nière des­cen­dante de l’époque. « Les dé­marches pour le­ver le legs et au­to­ri­ser à agir sont en cours », ré­pond le Dé­par­te­ment.

Le do­maine de Pon­té­cou­lant ap­par­tient au Dé­par­te­ment mais c’est la com­mune de Con­dé-en-Nor­man­die qui en a la ges­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.