Na­tha­lie Boi­leau dis­tille sa bonne hu­meur en di­rect

L'Echo Sarthois - - Sortir sortir -

L’hu­mo­riste pro­pose deux dates dans la ci­té eu­ré­lienne, à Margon, sa­me­di 18 et di­manche 19 mars. L’ar­tiste joue son spec­tacle, Na­tha­lie Boi­leau donne tout… sauf la re­cette.

Elle per­siste et signe. Na­tha­lie Boi­leau pré­sente son spec­tacle « Na­tha­lie Boi­leau donne tout… sauf la re­cette » à Margon, sa­me­di 18 et di­manche 19 mars (voir pra­tique).

Sens unique de la dé­ri­sion

Après un franc suc­cès ren­con­tré à tra­vers toute la France avec son pre­mier one wo­man show, elle re­vient avec un nou­veau spec­tacle à deux cent à l’heure « Na­tha­lie Boi­leau donne tout… sauf la re­cette » .

Pas fa­cile d’être à la fois épouse, mère de fa­mille, dan­seuse, agent im­mo­bi­lier, faire

son jar­din bio, ac­cou­cher dans sa Clio, fré­quen­ter une co­pine bi­po­laire, tout ça dans la jour­née. C’est l’uni­vers de Na­tha­lie Boi­leau, fi­dèle à elle-même, avec son sens unique de la dé­ri­sion et son re­gard cri­tique mais lou­foque sur les gran­deurs et les fai­blesses de la na­ture hu­maine.

« Le spec­tacle parle de la vie quo­ti­dienne d’une femme au­jourd’hui avec sa vie de couples et ses dis­putes, le fait d’avoir un en­fant. Les spec­ta­teurs re­trouvent le per­son­nage de la bim­bo, la bonne co­pine, la mère de fa­mille » .

« Je suis al­lu­mée » Ar­tiste pleine de vie et douée d’une ima­gi­na­tion fer­tile, rien d’éton­nant à ce qu’on la re­trouve au­teur et in­ter­prète de son propre one wo­man show : « La lionne de Belfort » .

C’est seule en scène dans ses spec­tacles qu’elle ex­ploite toutes les fa­cettes de son ta­lent.

Co­mé­dienne, co­mique, chan­teuse, dan­seuse, elle fait face à son pu­blic et le fait ru­gir de plai­sir… « Le rire est le meilleur an­ti­dou­leur na­tu­rel. De toute fa­çon, je suis al­lu­mée na­tu­rel­le­ment ».

Pe­tite fille, Na­tha­lie suit des cours de danse et de théâtre à Belfort. Après un DEA de psy­cho­lo­gie, elle re­tourne à ses pre­mières amours : le théâtre. Elle suit alors des cours de Da­niel Mes­guish au Con­ser­va­toire d’art dra­ma­tique de Pa­ris, en tant qu’au­di­trice libre.

Elle se per­fec­tionne à l’Ac­tor Stu­dio Jack Wal­ter avant de mon­ter sur les planches aux cô­tés de Di­dier Sandre, Do­mi­nique Pi­non et Ch­ris­tiane Co­hen­dy dans « Mai­son d’ar­rêt » mis en scène par Jorge La­vel­li. Puis deux ans du­rant, Smaïn fait de Na­tha­lie sa Zer­bi­nette dans « Les Four­be­ries de Sca­pin » .

Ce spec­tacle est comme une bouf­fée d’oxy­gène pour l’ar­ri­vé du prin­temps, ve­nez rire tous en­semble… Les femmes en raf­folent… et les hommes se marrent. Sa­me­di 18 mars à 20 h 30 et di­manche 19 mars à 15 heures, à l’es­pace so­cio­cul­tu­rel à Margon. Ren­sei­gne­ments au 02 37 52 02 70. En­trée : 10 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.