Trente Ar­pents, ces éo­liennes qui fâchent

L'Echo Sarthois - - Bonnétable -

Six éo­liennes à Saint-Ai­gnan. Une à Jau­zé. Deux vil­lages pour. Mais des ri­ve­rains qui se fâchent. Courcival, Pe­ray et Avesnes sont dé­ci­dés à ne pas se lais­ser faire…

Le pro­jet date de 2013. C’est la Com­pa­gnie du vent qui se cache der­rière les Trente ar­pents. Un dos­sier qui pré­voit la mise en place de six éo­liennes à SaintAi­gnan et une à Jau­zé.

De­puis la fin août, au re­tour de leurs va­cances, les maires des com­munes avoi­si­nantes ont re­çu les comptes ren­dus des études en­ga­gées pour leur im­plan­ta­tion. Et sont quelque peu co­lère… Ces mâts, ils n’en veulent pas, pré­tex­tant qu’ils gâ­che­ront le pay­sage de leurs pe­tites com­munes ru­rales, aux nom­breux sites clas­sés.

In­ad­mis­sible

« En toute ob­jec­ti­vi­té, la com­pa­gnie du vent a payé un ca­bi­net d’études pour faire son en­quête » , iro­nise-til. Et d’énu­mé­rer les « im­pacts di­rectes to­tales sur Pe­ray, Courcival et Avesnes. Nous avons le châ­teau de Courcival, l’église en­tiè­re­ment clas­sée de Pe­ray. Sa butte pro­té­gée. À Avesnes, il y a le ma­noir de Ver­di­gné, qui est clas­sé. Quand je vois que je suis en train de re­faire les en­duits de ma mai­rie et qu’on m’en­nuie pour une cou­leur ou une forme de fe­nêtre à cause de mon église mais qu’à cô­té de ce­la, on va mettre des éo­liennes qui se­ront vi­sibles de la to­ta­li­té des ha­bi­tants de Pe­ray, je trouve ce­la in­ad­mis­sible » , rap­porte Jean-Luc Go­di­mus, maire de Pe­ray.

Pas l’en­droit idéal Son ho­mo­logue de Cour­ci- val, Mi­chel Cou­derc, ren­ché­rit : « Leur pro­jet se si­tue­ra dans un creux. Les éo­liennes de­vront donc faire plus de 180 mètres de haut. Le lieu n’est pas du tout pro­pice. D’au­tant que le sol y est très ar­gi­leux, 40 mètres ont été ré­per­to­riés, et qu’il y a sou­vent du brouillard. Les études l’avaient d’ailleurs prou­vé à l’époque puisque c’est à cet en­droit qu’un pro­jet de centre d’en­fouis­se­ment avait été évo­qué. »

Fran­çoise Chi­vet, maire d’Avesnes-en-Saos­nois, re­grette d’ailleurs que cer­tains ad­mi­nis­trés ou autres élus, « se servent de ce­la pour van­ter le pro­jet éo­lien. Cer­tains me disent qu’il vaut mieux des éo­liennes qu’une dé­charge… »

Réunion pu­blique

Tous re­grettent que tout ce­la ne soit « qu’une his­toire d’argent, sans pen­ser à nos pay­sages » . Les trois élus ont donc aler­té leurs col­lègues, qui ver­ront eux aus­si les mâts, à sa­voir Cour­ce­mont, Mézières-surPon­thouin, Bal­lon, Dan­geul, etc. Ils ont éga­le­ment écrit aux élus du sec­teur, Sé­na­teur, dé­pu­té, conseiller gé­né­raux, sous-Pré­fet et Pré­fet. Et pro­gram­mé une réunion pu­blique à des­ti­na­tion de la po­pu­la­tion, qui com­mence, se­lon eux, « à se po­ser beau­coup de ques­tions » . Elle au­ra lieu le mer­cre­di 4 oc­tobre à la salle des fêtes d’Avesnes-en-Saos­nois. En at­ten­dant, les ha­bi­tants peuvent consul­ter l’en­quête pu­blique, Le com­mis­saire en­quê­teur se­ra pré­sent pour ré­pondre aux ques­tions des ha­bi­tants lors des per­ma­nences sui­vantes : En mai­rie de Saint-Ai­gnan, ven­dre­di 29 sep­tembre de 9 h à 12 h, sa­me­di 7 oc­tobre de 10 h à 13 h et lun­di 23 oc­tobre, de 9 h à 12 h. Et à Jau­zé, jeu­di 19 oc­tobre de 10 h à 13 h en mai­rie. Réunion pu­blique le mer­cre­di 4 oc­tobre, à 20 heures à la salle des fêtes d’Aves­ne­sen-Saos­nois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.