La grâce, la mort ou la li­ber­té

Les Docs de Mon Quotidien - - À Rome et en Gaule -

Lors du com­bat, si un gla­dia­teur était tou­ché, il de­man­dait grâce en ten­dant la main gauche vers l’es­trade of­fi­cielle. Se­lon les réac­tions de la foule, l’or­ga­ni­sa­teur le­vait ou ren­ver­sait le pouce pour soit le gra­cier, soit l’ache­ver. Les vain­queurs re­ce­vaient une ré­com­pense et une somme d’ar­gent. Après quelques com­bats vic­to­rieux, ils pou­vaient ache­ter leur li­ber­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.