L’étude des astres et l’écri­ture

Les Docs de Mon Quotidien - - En Amérique -

La ci­vi­li­sa­tion maya compte de brillants as­tro­nomes. L’ob­ser­va­tion du ciel per­met à ces sa­vants de pré­voir les évé­ne­ments as­traux (éclipses) et aux prêtres de de­vi­ner la vo­lon­té des dieux. Des ca­len­driers sont mis au point. Grâce au ca­len­drier ri­tuel, qui com­prend 13 mois de 20 jours, les prêtres fixent la date des fêtes re­li­gieuses. L’écri­ture maya, com­po­sée de glyphes (des dessins sym­bo­liques), est la plus pré­cise d’Amé­rique cen­trale. Pour comp­ter, les Mayas uti­lisent un sys­tème vi­cé­si­mal (de 0 à 20).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.