Jé­sus-Ch­rist et les pre­miers chré­tiens

Les Docs de Mon Quotidien - - L’Antiquité et le Moyen Âge -

Les dé­buts du chris­tia­nisme

Cer­tains apôtres de Jé­sus ré­pandent sa pa­role par­mi les Juifs de Pa­les­tine. Ils créent ain­si les pre­mières com­mu­nau­tés chré­tiennes. D’autres, comme Paul, partent prê­cher dans tous les ports de Mé­di­ter­ra­née et à Rome. Peu à peu, des ha­bi­tants de l’Em­pire ro­main se conver­tissent au chris­tia­nisme et com­mencent à s’or­ga­ni­ser.

Les per­sé­cu­tions

Dès son ap­pa­ri­tion, les Ro­mains re­jettent et at­taquent la nou­velle re­li­gion. Ain­si, en 64, l’em­pe­reur Né­ron ac­cuse les chré­tiens d’avoir mis le feu à la ville de Rome et les fait brû­ler vifs. Mal­gré les tor­tures et les exé­cu­tions, de plus en plus de per­sonnes se conver­tissent au chris­tia­nisme.

Cons­tan­tin

Mal­gré les per­sé­cu­tions, près de la moi­tié des Ro­mains sont chré­tiens au dé­but du IVe (4e) siècle. L’em­pe­reur Cons­tan­tin se conver­tit et dé­cide de ces­ser les vio­lences. En 313, il au­to­rise le chris­tia­nisme. Cette re­li­gion va peu à peu de­ve­nir la pre­mière de l’Em­pire et faire dis­pa­raître les an­ciennes croyances ro­maines.

Jé­sus de Na­za­reth

Jé­sus est un Juif né vers 7 av. J.-C. en Pa­les­tine, une ré­gion du Moyen-Orient alors oc­cu­pée par les Ro­mains. Ses pa­roles et sa vi­sion nou­velle du ju­daïsme at­tirent beau­coup de gens. Mais, tra­hi par Ju­das, un de ses apôtres, il est ar­rê­té, puis cru­ci­fié par les Ro­mains vers 30 apr. J-C. Consi­dé­ré comme res­sus­ci­té par ses dis­ciples, il leur de­mande de ré­pandre sa pa­role. Pour les chré­tiens, Jé­sus est le Mes­sie an­non­cé par la Bible, ve­nu sur terre pour sau­ver les hommes en leur pro­met­tant la vie éter­nelle après la mort.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.